Accueil Tizi Ouzou Tizi N’tleta / L’inconscience des transporteurs

Tizi N’tleta / L’inconscience des transporteurs

1508

Les habitants d’Aït Abdelmoumène, un village situé sur la route reliant la commune de Tizi N’tleta et celle de Beni Douala, souffrent énormément de la desserte de transport. En effet, c’est un véritable cauchemar que vivent les voyageurs sur cette destination, en dépit de nombre de fourgons qui augmente au fil de temps. Hélas, le problème de transport n’est toujours pas réglé et les voyageurs ne font qu’attendre un éventuel fourgon à destination de Beni Douala et le plus rare c’est celui de retour.
Auparavant, le manque de transport ne se faisait sentir qu’en début ou à la fin de semaine ; il faut dire que ces derniers temps, la situation est devenue insupportable en raison de la rareté et du manque accusé en ce domaine. Cela est valable pour les travailleurs que pour les étudiants qui rejoignent Tizi Ouzou, impossible d’arriver à l’heure ; à ce sujet, un employé dans la ville des Genêts nous dira : “Pour qu’on puisse arriver à l’heure, nous devons nous lever très tôt, c’est-à-dire à 6 heures pour arriver vers 8 heures”. Un autre étudiant ajoute : “Le vrai problème est que ces transporteurs ne nous assurent pas le retour, c’est-à-dire, ils finissent leur travail très tôt, cela complique notre retour chez nous, pour un manoeuvre qui quitte son poste de travail à 16 h fatigué il arrive à Beni Douala vers 17 heures, aucune chance de trouver un fourgon, puisque les transporteurs.ont déjà quitté les lieux.” cette situation perdure depuis des mois sans qu’aucune issue ne soit trouvée.

M. Zerbout