Accueil Tizi Ouzou Les dossiers déposés à la direction de l'Education

Tizi-Ouzou Intégration des contractuels

Les dossiers déposés à la direction de l'Education

2544

Comme partout ailleurs à l’échelle nationale, les dossiers des contractuels concernés par la note ministérielle émanant du département de Benbouzid ont été déposés le 18 avril dernier au niveau de la direction de l’Education nationale.

« D’ici, le 25 du mois en cours, ils seront tous traités », nous a confié une source proche des services de l’académie.
Et d’ajouter:  » l’opération a été menée dans les délais et avec célérité par les directeurs des établissements scolaires et les inspecteurs du primaire ». Pour en savoir plus sur celle-ci, nous avons approché un directeur d’un CEM.
« Nous avons répondu aux directives. Tous les dossiers de ces enseignants qui étaient en poste et avec un contrat datant du deuxième trimestre de l’année en cours ont été reconstitués avec toutes les pièces administratives exigées. C’est une opération nationale », nous a-t-il éclairé à ce sujet. Et de poursuivre:  » même ceux des enseignants qui ne sont pas dans le profil y ont été déposés.
Et c’est à la tutelle de trancher ». La permanisation de ces enseignants réglera un grand problème en ce qui concerne le manque enregistré à chaque début d’année scolaire, causant des retards énormes aux élèves qui attendent l’arrivée de professeurs jusque parfois jusqu’au début novembre. Certes, cette note a été très bien accueillie par cette catégorie d’enseignants, qui disons-le, ont rendu d’énormes services au secteur, mais il faut dire aussi qu’elle a fait des mécontents.
« J’ai travaillé plus de dix ans comme contractuel en parcourant des milliers de kilomètres et en faisant tous les postes vacants existant dans les zones rurales et voilà comme par malchance, je n’étais en poste durant la période allant de janvier jusqu’au vingt-huit mars. Et par ricochet, je suis écarté de cette intégration. Ce n’est pas juste. Nous, les anciens contractuels, personne n’a parlé de nous. Car, le sit-in à Alger n’a concerné que ceux qui étaient en poste. Il faudrait quand même nous faire un classement par ancienneté », nous a expliqué un contractuel qui avec d’autres camarades n’allait pas se taire. Et de poursuivre:  » nous sommes tous en contact et nous préparons des actions ». Au niveau de toute la wilaya de Tizi-Ouzou, des centaines d’enseignants sont concernés par cette note.

Amar Ouramdane