Accueil Tizi Ouzou Brèves d’Aïn Zaouïa

Brèves d’Aïn Zaouïa

125

Élan de solidarité des jeunes

À défaut d’association, ce sont des jeunes volontaires qui ont pris l’initiative d’organiser durant ce mois sacré ce qu’ils appellent «Iftar assaîm». En effet, grâce à un bénévole qui a mis son restaurant à la disposition de ces volontaires, plus de 160 repas sont servis quotidiennement. «Dès que ces volontaires m’ont sollicité pour leur céder mon restaurant, mon matériel et même des cuisiniers, je n’ai pas hésité un moment», nous répondra M. Amar Toubbal, patron du restaurant. «Grâce aux bienfaiteurs, nous prenons en charge environ une soixantaine de jeûneurs sur place et une centaine de familles qui prennent des couffins complets.

En plus du lait caillé et des dattes, nous leur servons un hors d’œuvre, un plat de résistance, une part de viande ou de poulet, un dessert, une limonade et une bouteille d’eau minérale. N’oubliez pas aussi que nous avons des travailleurs étrangers qui rompent leur jeûne chez nous», nous expliquera l’un des bénévoles. Peu avant le f’tour, des dizaines de personnes tout âge confondu se rangent devant le restaurant pour rompre le jeûne dans une ambiance conviviale.

Travaux de réfection des trottoirs

S’il est vrai que ce chef-lieu a subi une amélioration considérable aussi bien le long de la route principale que dans les rues secondaires durant ces dernières années, il n’en demeure pas moins que le tronçon allant du CEM Haddadi Mohamed Saïd jusqu’à l’entrée de la ville n’était pas pris en charge. Peut-être, cela est dû au barrage fixe de gendarmerie. Depuis le démantèlement de celui-ci, l’APC a relancé les travaux à ce niveau. En effet, une entreprise est sur place en train d’installer les bordures et les trottoirs.

C’est un grand soulagement pour les collégiens et les écoliers de l’école primaire Frères Mamou qui encouraient des dangers en piétinant sur la chaussée. Il est toujours attendu que des ralentisseurs soient installés sur ce tronçon parce que depuis le départ des gendarmes, certains chauffards ne lèvent plus le pied de l’accélérateur. Fort heureusement, jusqu’à présent, aucun accident n’y est signalé.

La bibliothèque communale bientôt ouverte

Deux structures importantes ont été réalisées durant le mandat exécutif local écoulé. Il s’agit de la crèche et de la bibliothèque. Pourtant, selon des sources locales, elles ont été entièrement équipées. «Pour la crèche, nous avions même préparé la procédure pour son adjudication. Son matériel est disponible», nous confiera un ex membre de l’ancien exécutif communal. «Nous ne tarderons pas à mettre en service la bibliothèque.

Il est attendu de faire déménager le matériel de la crèche vers cette deuxième structure et nous l’ouvrirons aux lecteurs», nous a répondu le maire, M. Ali Amrani, que nous avons approché à ce sujet. Il est utile de souligner l’importance que représentent ces deux structures pour les citoyens d’autant plus que ce chef-lieu communal manque de tels services. «Il y a des mères fonctionnaires qui déposent leurs enfants dans des crèches à Draâ El-Mizan et à Boghni avec tous les désagréments que cela implique. À quand l’ouverture de cette crèche?» se demande un parent.

Amar Ouramdane