Accueil Tizi Ouzou Brèves de Souk El-Tenine

Brèves de Souk El-Tenine

90

Plus de 400 repas servis

L’association de bienfaisance «Ithrane» du village Thaarkouvth, comme chaque année, a organisé une action de solidarité, en ce mois sacré. En effet, un restaurant Rahma a été ouvert, au chef-lieu de la commune, pour distribuer des repas aux familles démunies. «Nous avons distribué 429 repas au niveau de la daïra depuis le début du mois sacré. Les familles viennent avant le ftour pour récupérer les repas emballés. Pour ce qui est des familles de Maatkas, la commune voisine, qui nous sollicitent, nos adhérents se chargent d’acheminer leurs repas jusqu’à leurs domiciles», dira M. Kadour, le président de cette association.

Opération collecte de sang

La même association compte organiser une opération de collecte de sang, samedi prochain. Selon M. Kadour, la demande a été déjà déposée et l’avis favorable de l’hôpital donné. Une équipe formée d’un chauffeur, d’un infirmier et d’un médecin est d’ores et déjà réquisitionnée. «Il ne manque que l’autorisation de la Direction de la réglementation générale (DRAG)», a-t-il précisé. Pour rappel, une opération similaire a été organisée le 04 avril de l’année passée par l’association «Ithrane», où une soixantaine de poches de sang, dons des citoyens, a été remise au CHU de Tizi-Ouzou.

Le couffin du Ramadhan tarde !

Nous avons appris auprès de l’APC de Souk El-Tenine que les 386 aides octroyées à l’occasion de Ramadhan ne seront perçues par les bénéficiaires qu’après l’écoulement de presque la moitié de ce mois sacré. Un retard qui a fortement pénalisé les familles démunies. Cela est dû, selon notre source, aux lenteurs imposées par le contrôleur financier, qui a exigé des délibérations et autres procédures. Il est à préciser que l’enveloppe financière nécessaire pour répondre à cette importante demande est composée de 32 millions de centimes offerts par la DAS, 80 millions par l’APC et 120 millions par la wilaya. Par ailleurs, une liste additive de 260 autres demandeurs a été établie et sera prise en charge grâce à une enveloppe prélevée sur le budget de l’APC, selon le P/APC de cette localité.

Le chef-lieu étouffe

Le chef-lieu de Souk El-Tenine n’arrive plus à contenir le grand flux de trafic automobile qui le traverse, notamment durant certaines heures de la journée. Cela s’est aggravé durant les premiers jours de Ramadhan, où un grand nombre de commerçants et vendeurs occupent des pans entiers de la chaussée, destinée à la circulation automobile, ce qui cause un énorme désagrément aux automobilistes qui souffrent le martyre, sans oublier les habitants et les riverains. La déviation tant attendue est programmée depuis longtemps et devrait passer par «lvir-Lethniyene» mais elle n’a toujours pas vu le jour.

Rabah A.