Accueil Tizi Ouzou Campagnes de nettoyage

Aïn El-Hammam

Campagnes de nettoyage

98

Les nettoyages effectués, sporadiquement sur les routes de l’ex-Michelet sont accueillis avec plaisir par les passants qui découvrent que nos paysages sont encore plus beaux lorsqu’ils sont débarrassés des ordures. Les voyageurs se font un plaisir d’effectuer quelques pas ou de déjeuner sur l’herbe des accotements propres, grâce à la volonté de certains responsables amoureux de la défense de l’environnement. Souvent, nous apercevons des ouvriers qui sillonnent nos routes, mains gantées et sacs-poubelle à la main.

Ils s’évertuent à ramasser tous les déchets abandonnés par les passants et laissent la place nette après leur départ. Cependant, les grands sacs noirs remplis de canettes et autres bouteilles vides demeurent sur le bord de la chaussée, en attendant leur enlèvement. Ce qui se passe, en ce moment, sur la route menant de Béni Yenni à Takhoukht, via Ath Ouacif, en est la parfaite illustration. Depuis plus d’une quinzaine de jours, une multitude de sachets noirs pleins à craquer bordent sur les fossés tous les dix mètres, sur environ dix kilomètres.

Les passants se demandent pourquoi ces détritus attendent là leur enlèvement sans que personne ne semble s’en soucier. Certains sachets sont déjà éventrés et leur contenu se déverse sur le sol. Ce n’est pas la première fois que de telles défaillances ont été remarquées. Des tas d’ordures ramassés par des ouvriers sont restés des semaines sur le bord des fossés jusqu’à l’arrivée d’un orage, qui réduit à néant les efforts de ceux qui se sont donné la peine de libérer le passage aux eaux pluviales et, par-delà, éliminer tout ce agresse la vue.

«Si la commune concernée, initiatrice de cette opération sur la RN30, ne possède pas les camions nécessaires à l’enlèvement de ces déchets, qu’elle fasse un appel à l’aide à ses homologues voisines ou, à défaut, à des particuliers épris de la défense de l’environnement qui se feront un plaisir de participer à cette louable action Le bonheur des passants ne sera que plus grand», note un passager. «Espérons que les pollueurs seront, eux également, sensibilisés à garder les routes aussi propres qu’ils les ont trouvées», ajoute-t-il.

A. O. T.