Accueil Tizi Ouzou Cap sur la réfection des écoles primaires

APC de Tizi Gheniff

Cap sur la réfection des écoles primaires

428

Depuis plusieurs années, les responsables locaux inscrivent quelques opérations de replâtrage au bénéfice des établissements scolaires. Cependant, à plusieurs reprises, les parents d’élèves empêchent leurs enfants d’aller sur les bancs des classes à cause de l’état de leurs écoles, notamment de la mauvaise étanchéité ou des sanitaires souvent insalubres.

D’ailleurs, dernièrement, les élèves de l’école Rabah Aliouane d’Ath Itchir ont été retenus chez eux, car leurs parents ont estimé que leurs conditions de scolarisation étaient lamentables. Pour éviter que ce genre de scénario se répète, l’exécutif actuel a réuni tous les reliquats des anciens exécutifs et a obtenu une enveloppe financière conséquente pour la restauration des établissements scolaires de toute la commune. «Nous avons dix-sept écoles et comme vous le savez, elles ont été construites soit au milieu des années 1970, soit au début des années 1980.

A cet effet, elles nécessitent de grosses réparations à cause de leur vétusté. C’est pourquoi nous avons consacré tout un chapitre pour leur réfection. Il y avait aussi le problème des actes de ces établissements, qui ralentissaient les procédures auprès du contrôleur financier. D’ailleurs, nous avons réglé ce problème avec les Domaines. Nous sommes donc sur la bonne voie pour prendre en charge ces établissements scolaires», a confié Djamel Mahmoud, le maire. Notre interlocuteur nous a aussi appris que ces réfections toucheront l’étanchéité, la peinture, les vitres, en plus d’autres petites réparations. «Les réfections seront lancées dès la fin du mois de mai.

Actuellement, on ne peut rien toucher pour ne pas transformer nos écoles en chantier. En tout cas, dès la prochaine rentrée scolaire, nos écoles changeront de look et nos enfants vont être scolarisés dans de bonnes de conditions», a poursuivi le P/APC. A signaler que les associations des parents d’élèves ont mis la main à la pâte. En effet, depuis plusieurs semaines déjà, elles mènent, durant le week-end, des opérations de nettoyage et d’embellissement à l’intérieur et aux alentours des écoles. D’ailleurs, certaines de ces dernières ont changé de look grâce à quelques coups de pinceau. «Cela ne demande pas beaucoup de moyens.

Avec quelques bidons de peinture et beaucoup de volonté, nous avons carrément transformé notre école qui était dans un état déplorable. Nos enfants ont été surpris de retrouver un tel cadre et ont apprécié les couleurs, les dessins et les fresques murales. Il faut maintenir cette mobilisation dans nos établissements scolaires. Il est utile de souligner que pour la réalisation de ces opérations, les dépenses de l’APC étaient conséquentes, mais cela ne se voit pas. Il faut des initiatives pareilles, car nos enfants aiment tout ce qui est beau», a déclaré un parent d’élève de l’école Mohamed Cheklat du village El-Had qui a été carrément métamorphosée, en deux week-ends de volontariat.

Amar Ouramdane