Accueil Tizi Ouzou Déficit en aménagement urbain

Boghni - Chef-lieu communal

Déficit en aménagement urbain

113

En matière d’aménagement urbain, le chef-lieu communal de Boghni continue de faire face à un retard considérable en dépit de l’urgence de répondre à certains besoins. L’état de dégradation avancée des routes à l’intérieur du périmètre urbain et sa périphérie, ainsi que l’absence d’aménagement de trottoirs illustrent bien les défis qui attendent l’exécutif communal. En effet, à l’exception de certains axes et accès qui demeurent en bonne état pour la circulation automobile, les entrées et les sorties de la ville, notamment les parties reliées au CW128 et la RN30 sont devenues impraticables à cause des trous et crevasses qui jonchent la chaussée.

Cet état de fait ne cesse d’affecter le moral des milliers automobilistes qui n’ont d’autres choix que d’essayer d’éviter les parties dégradées de la voie carrossable. Les ralentissements et les slaloms effectués par les automobilistes pour éviter de tomber sur les nids-de-poule à des heures de pointe, notamment à l’entrée et sortie de la ville, créent quotidiennement des embouteillages et freinent considérablement la circulation routière. Les autorités locales comptaient sur une opération de revêtement en béton bitumineux inscrite à son indicatif par la DUCH de la wilaya de Tizi Ouzou, mais celle-ci n’a pu être concrétisée à ce jour en dépit de l’octroi du marché à une entreprise de réalisation.

« La concrétisation de ce projet sur lequel nous avons tablé aurait été d’un apport pour réhabiliter nos routes « , nous affirmé le président de l’APC. D’autres accès et voies vers les quartiers et zones d’extension urbaine doivent être réhabilités, toujours en raison de l’absence d’aménagements pourtant programmés par l’APC dans le cadre des PCD. Enfin, l faut signaler que les aménagements des trottoirs font défaut à proximité des nouvelles cités et zones urbanisée.

M Haddadi