Accueil Tizi Ouzou Démarches pour la relance du chantier

Aït Yahia - Projet de la nouvelle mairie

Démarches pour la relance du chantier

250

Lors d’une récente réunion, des membres de l’exécutif communal d’Aït Yahia ont remis sur la table le problème des constructions inachevées et abandonnées. Des projets en souffrance depuis de nombreuses années qu’ils souhaitent voir relancés. Ce qui a provoqué l’ire des élus ainsi que de la population est le nouveau siège de l’APC, dont les travaux ont été entamés il y a plus d’une décennie. Situé à la cité Taqaats Idheballen, à deux kilomètres du centre d’Aït Yahia, le chantier entamé en 2006 et devant aboutir à la réalisation de locaux pour abriter la nouvelle mairie, est à l’abandon.

Pourtant, cette construction avait été annoncée avec force publicité et était porteuse d’espoir pour les élus et les employés, qui allaient enfin sortir de l’exigüité de l’actuelle mairie. Mais peu de temps après, l’entreprise chargée de sa réalisation a plié bagages, laissant derrière elle une grande partie du sous-sol qu’elle avait, tout de même, réussi à sortir du sol. Sur les lieux, mitoyens au lycée, les passants sont révoltés de voir un tel gâchis.

Des herbes folles ont envahi les lieux, d’où émergent des barres de fer rouillées et des ouvrages en béton livrés aux intempéries. Les riverains se plaignent également de le voir transformé en un lieu de débauche. Et pour récupérer ce qui peut l’être, l’APC multiplie les démarches auprès des autorités de wilaya afin de commencer une nouvelle étude et d’assurer le financement du projet dans le but de le relancer. Une louable initiative, sachant que le manque d’espace au niveau de la mairie commence à devenir insupportable, tant au niveau des bureaux que du service de l’état civil, où les citoyens sont contraints d’attendre leur tour debout dans un couloir.

A. O. T.