Accueil Tizi Ouzou Des lycéens et collégiens désertent les classes

Aïn El Hammam

Des lycéens et collégiens désertent les classes

146

Suite à un appel lancé pour l’organisation d’une marche, qui s’est déroulée avant-hier, au centre-ville d’Aïn El Hammam, les collégiens des CEM d’Ouaghzen et d’Amer Ath Chikh ont déserté leurs classes. Hier matin, devant le portail du collège d’Ouaghzen, les élèves ne cessaient de crier à l’endroit de leurs camarades qui ne les avaient pas suivis. Quelques pierres ont même fusé de la foule vers la cour de l’établissement. Dès lors, probablement avisés par la direction, des parents d’élèves de ce collège sont intervenus pour convaincre leurs enfants de rejoindre leurs classes.

Et après deux heures de palabres, ils ont repris normalement les cours à dix heures. Mais ce n’était pas le cas au collège de la ville, dont les élèves n’ont pas encore mis fin à leur débrayage. Les lycéens, quant à eux, ont débuté leur mouvement hier matin. Rencontrés sur place, ils affirment que «la grève continuera jeudi (ndlr, aujourd’hui)». Cherchant à connaître les raisons de ce débrayage, la plupart des grévistes ont refusé d’en parler, se contentant de dire : «On ne sait pas pourquoi. Nous sommes arrivés le matin et on nous a dit qu’il y a grève.» Mais en aparté, les langues de quelques-uns d’entre eux ont commencé à se délier : «C’est dans le cadre du Hirak pour refuser l’élection.» D’ailleurs, de nombreux lycéens scandaient, en chœur : «Ulac l’vote !» Notons que pour le même motif, une marche populaire s’est déroulée, avant-hier dans la matinée, à Michelet-ville. Les manifestants, suivant le mot d’ordre anonyme placardé sur les murs, ont battu le pavé de la place de la Mairie jusqu’au tribunal, où ils scandaient «Libérez les détenus d’opinion !», «Ulac l’vote ulac !».

A. O. T.