Accueil Tizi Ouzou Des quartiers se prennent en charge

DRAÂ BEN KHEDDA - Gestion des déchets

Des quartiers se prennent en charge

137

Des réunions hebdomadaires se tiennent depuis quelques temps au niveau du quartier «Les 400 Logements» situé dans la ville de Draa Ben Khedda. À l’ordre du jour, trouver le meilleur moyen de se prendre en charge en matière de gestion des déchets ménagers. Le récent regroupement des habitants, qui a eu lieu jeudi passé, a vu l’émergence de plusieurs propositions visant à organiser la collecte de ces déchets d’une manière à assurer une meilleure hygiène dans ce quartier. Il est vrai que ce dernier est l’un des plus touchés par la dégradation des conditions d’hygiène de ces derniers mois. Aussi, la construction d’une niche à ordures est une proposition qui a recueilli le plus grand nombre de voix.

Les habitants du quartier espèrent entamer les travaux dans les plus brefs délais pour stabiliser la collecte vers un seul endroit. Pour se faire, une collecte d’argent est lancée. Chaque foyer doit s’acquitter d’une somme pour contribuer financièrement à la réalisation de la niche qui recevra les déchets avant le passage des camions de la voirie de la commune. En effet, le quartier «Les 400 Logements» situé au cœur de la ville souffre depuis des années de manque d’hygiène. La collecte des déchets ménagers à son niveau n’a jamais été organisée. Plusieurs raisons ont concouru à cette situation lamentable. D’abord, les habitants se sont rarement entendus sur les horaires de sortie des rejets ménagers.

Ce qui rend difficile la collecte pour les services de la voirie. Puis, la multiplication des lieux où s’entassent les décharges rendent impossible la collecte dans la majeure partie des bâtiments. Cette situation a fait que ce quartier soit devenu l’un des plus insalubres de la ville. À rappeler à cet effet que la collecte des déchets ménagers dans la ville de Draa Ben Khedda a connu une amélioration qui n’a pas duré plus d’une semaine. Après avoir mis fin aux fonctions du maire de la ville, le wali a nommé une administratrice chargée justement de trouver une solution finale au problème.

Mais une semaine plus tard, les décharges réapparaissent de plus belle. La méthode ne semble vraisemblablement pas efficace. Dans les points noirs, les services concernés mettent des panneaux d’interdiction de dépôt de déchets, après avoir nettoyé les lieux à la chaux. Mais, de l’avis de beaucoup de citoyens, ces interdictions ne sont pas accompagnées d’alternatives. Les habitants estiment en effet que si la mairie interdit le dépôt dans certains lieux, elle doit en contrepartie proposer d’autres places.

A. N.