Accueil Tizi Ouzou Des universitaires incitent au tri sélectif

ATH BOUYOUCEF - Gestion et valorisation des déchets

Des universitaires incitent au tri sélectif

130

Une délégation composée de deux spécialistes dans la gestion des déchets et d’une dizaine d’universitaires s’est rendue, samedi dernier, à la commune d’Ath Bouyoucef.

C’est dans l’optique de sensibiliser la population locale sur la gestion et la valorisation des déchets que cette délégation d’universitaires a passée une journée entière dans cette localité de haute montagne. Le but étant de mettre en œuvre le tri des déchets ménagers à la source au sein des villages et du chef-lieu communal. Au groupe conduit par Hamoum Arezki, spécialiste en déchets solides, et Metma Fatiha, spécialiste des questions liées à l’environnement, se sont joint des représentants d’autres communes intéressées par le thème.

Ainsi, on notera la présence d’un représentant de la commune d’Aït Aïssa Mimoun, de deux représentants (un vice-président et un fonctionnaire) de l’APC d’Aïn El-Hammam et des membres du village Tazrouts. Même si les exemples de villages qui ont résolu le problème de la gestion des déchets commencent à se faire nombreux, au grand bonheur des citoyens, celui de Taourirt mérite d’être cité en haut de l’affiche. Les deux membres du comité de village de Taourirt, dans la commune de Bouzeguène, ne pouvaient passer inaperçus à Ath Bouyoucef. Les installations du tri à la source, au niveau de leur agglomération, leur ont valu, en effet, d’être le premier village en Algérie et… le deuxième au monde, après un village japonais, à pratiquer le tri à la source. Avant d’être invités à un couscous préparé par le village Takhlidjth, signe de l’hospitalité légendaire de ses habitants, les hôtes d’Ath Bouyoucef ont eu à visiter Tiferdoud, où ils se sont enquis du mode de gestion des déchets au niveau du patelin.

En effet, la délégation n’a pas omis de visiter ce hameau primé «village le plus propre» au concours Rabah Aïssat, il y a deux ans, ainsi que les équipements mis en place pour la récupération des déchets. À treize heure trente, la place est laissée à la conférence où s’est instauré un échange fructueux entre les conférenciers et le public. Hamid Oudjoudi Ouada, P/APC d’Ath Bouyoucef, et Oudali Rachid, de la commune de Bouzeguène, n’ont pas manqué d’échanger leurs expériences quant aux problèmes rencontrés par leurs deux communes en matière d’évacuation des déchets. «La commune d’Ath Bouyoucef est prête pour cette opération (tri sélectif)», rassurent les spécialistes. Il faut dire que cette initiative de l’Assemblée populaire communale a eu l’adhésion de la population locale, comme en témoigne la présence des comités de village, de quartier, et le mouvement associatif, auxquels se sont joints les parents d’élèves et les directeurs d’établissement scolaire. Nul doute que cette action, profitable à plus d’un titre, fera des émules dans la région.

A. O. T.