Accueil Tizi Ouzou Guerre des prix chez les bouchers

Aïn El-Hammam

Guerre des prix chez les bouchers

13437

Les prix mentionnées sur les écriteaux affichés bien en évidence sur les façades des boucheries de la ville d’Aïn El-Hammam ont attiré l’attention des citoyens, qui ont remarqué que celui de la viande chute chaque jour un peu plus. En effet, depuis quelques jours, les bouchers se sont livrés à une guerre des prix, au grand bonheur des citoyens qui n’en demandaient pas tant, eux qui profitent déjà du poulet écoulé à 170 DA/Kg. La concurrence a commencé à battre son plein, selon un commerçant, quand un des leurs a décidé de baisser ses prix d’environ 20%.

Ces collègues ont alors essayé de le «raisonner», sans succès. Voyant la clientèle, déjà peu importante, se raréfier, il ne leur restait plus qu’à lui emboîter le pas, s’alignant sur ses prix qu’il baisse de plus en plus, quotidiennement. D’ailleurs, en ce moment, le prix de toutes les parties du bœuf a baissé d’environ 400 DA. A titre d’exemple, la viande avec os, vendue auparavant à 1 300 DA/Kg, est cédée entre 900 et 950 DA. La clientèle se faisant de plus en plus importante, les bouchers multiplient alors le nombre de bêtes égorgées. Quant aux consommateurs, ils profitent de cette aubaine pour acheter de la viande un peu plus que d’habitude car, il faut le dire, elle n’était pas accessible aux bourses moyennes.

A. O. T.