Accueil Tizi Ouzou Inauguration d’une bibliothèque

Ighil Bougueni

Inauguration d’une bibliothèque

67

Le foyer des jeunes d’Ighil Bougueni, un village relevant de la commune d’Aïn El-Hammam, vient de se doter d’une bibliothèque. Cela a été rendu possible grâce aux trois associations culturelles locales et aux villageois, qui ne ménagent aucun effort pour venir en aide à leurs enfants, confrontés, auparavant, à un vide culturel.

En effet, vendredi dernier, de nombreux habitants ont assisté à l’inauguration de la bibliothèque, sise au foyer des jeunes qui comprend également une salle informatique dédiée aux enfants et dotée d’une dizaine de micro-ordinateurs.

A noter que cette salle est abonnée à deux opérateurs fournisseurs d’Internet. Un millier de livres, dons d’amis, de la Direction de la culture et autres, sur différents thèmes, garnissent les étagères toutes neuves. Selon les responsables de l’association «Tagmats d’Ighil Bougueni», cet espace faisant partie d’un projet pluridisciplinaire, en trois étapes, sera complété dans un premier temps par une salle de lecture. «Toute aide d’où qu’elle vienne pour les enfants qui en éprouvent le besoin, qui ont aussi le droit de disposer de livres et de se cultiver, est la bienvenue», affirme Mme Aït Ouffroukh, initiatrice de ce projet.

Et d’ajouter : «On attend l’arrivée d’autres ouvrages qui nous ont été promis.» Cette responsable annonce également que le second volet sera dédié exclusivement à la culture avec des salles de conférence, de musique et de lecture. Quant au troisième et dernier volet, il sera consacré au sport. Il faut souligner, au passage, comme l’a souligné l’initiatrice de ce projet, la disponibilité de tous les villageois, particulièrement les jeunes. Rappelons que les trois associations culturelles du village ont toujours contribué à la réussite des nombreux événements culturels, sportifs et artistiques, organisés régulièrement au sein de cette région.

En effet, si le foyer des jeunes est aujourd’hui ouvert, c’est grâce à la contribution des jeunes femmes du mouvement associatif, qui ne lésinent pas sur les efforts pour encadrer les adhérents, tout en s’occupant de la décoration interne et des parterres fleuris ornant l’extérieur et les ruelles du hameau. Notons qu’après la cérémonie inaugurale, dont le ruban a été coupé par un septuagénaire du village, les invités ont eu droit à quelques chants entonnés par la chorale de Tagmats d’Ighil Boghni, dirigée par Mme Méziane.

Le public a apprécié particulièrement l’hommage rendu à Smaïl Ouchabane, un enfant du village, dont les fillettes ont admirablement repris la célèbre chanson «Dh wagi dh lkhir a gma.» Avec la volonté de ses habitants, lesquels ont à leur actif de nombreuses réalisations, Ighil Bougueni n’a rien à envier aux villages qui participent au concours du prix «Rabah Aïssat».
A. O. T.