Accueil Tizi Ouzou La polyclinique rouverte

MAKOUDA - Fermée par les citoyens pour manque de moyens

La polyclinique rouverte

213

Fermée le 3 décembre dernier par la population locale après le décès de la jeune femme mordue par un serpent, la polyclinique de Makouda a rouvert ses portes avant-hier, jeudi.

La polyclinique de la commune de Makouda, dans la daïra de Ouaguenoun, a été rouverte, jeudi dernier, grâce à l’implication de l’APW de Tizi Ouzou, de la DSP, de l’EPSP de Ouaguenoun et surtout de la population qui a maintenu la pression pour équiper, réhabiliter cette structure sanitaire.

Lors de la réunion du mercredi dernier, dans l’enceinte de l’hémicycle Aissat Rabah et en présence des membres de la commission santé, hygiène et environnement, des représentants de la DSP, de l’EPSP, de médecins inspecteurs, du P/APC de Makouda et des représentants des villageois, une solution a été trouvée pour la réouverture de cet établissement de la santé publique.

En marge de la réunion, les représentants des villageois ont insisté : «Notre polyclinique n’a que le nom. Son état est délabré, ses équipements sont obsolètes pour assurer une prise en charge sanitaire efficiente aux malades. Nous l’avons fermée depuis la mort de la jeune dame mordue par un serpent, c’était la goutte qui a fait déborder le vase. Nous ne demandons que sa réhabilitation, son équipement en matériel médical, en ambulance et en groupe électrogène. Nous demandons aussi l’ouverture d’une enquête sur le matériel de la polyclinique qui a disparu. Comme nous avons sollicité les responsables concernés en vue de faire les démarches pour nous inscrire un EPH car notre municipalité totalise plus de 32000 habitants. Les responsables se sont engagés à faire le nécessaire et du coup, nous allons nous y mettre immédiatement à organiser un volontariat pour tout nettoyer et rouvrir la structure», ont-ils fait savoir.

Pour sa part, le président de la commission santé de l’APW, Radjef Hachimi, a expliqué : «Des solutions ont été trouvées pour, dans un premier temps, rouvrir cette polyclinique dès demain jeudi. Les villageois et l’APC se sont engagés à organiser un volontariat pour nettoyer la polyclinique et la rouvrir dans l’immédiat. L’EPSP a déjà affecté une ambulance et l’installation d’un groupe électrogène. Il est aussi question d’établir une fiche technique pour la réhabilitation de la structure qui sera prise en charge par l’EPSP. À moyen terme, notre assemblée s’est engagée à acquérir un développeur numérique pour le service radiologie. Il est aussi question d’aménagement, de libérer le logement occupé par un médecin en retraite, une enquête sera ouverte à propos du matériel disparu et aussi de la mise à la disposition de la population d’un registre de doléances. À long terme, la DSP s’est engagée à entreprendre les démarches nécessaires auprès des hautes autorités en vue de solliciter l’inscription d’un EPH au profit de Makouda», a-t-il annoncé en marge de la réunion.

Nous avons également appris que la population et l’APC ont en effet nettoyé et remis en service la polyclinique jeudi dernier, en attendant d’autres actions à même de satisfaire et de rassurer la population.
Hocine T.