Accueil Tizi Ouzou La Protection civile déploie une colonne mobile

MAATKAS - En attendant un poste avancé

La Protection civile déploie une colonne mobile

119

La direction de la Protection civile de Tizi-Ouzou a mis en place tout récemment une colonne mobile dans la circonscription de Maâtkas, qui
ne dispose pas encore d’un poste avancé. Celui-ci ayant été inscrit, gelé, puis dégelé ne devrait pas tarder à voir le jour.

Ainsi, la revendication itérative de la population de Maâtkas qui consiste en la réalisation d’un cantonnement de pompiers dans la région est en passe d’être exaucée surtout que le choix de terrain est déjà effectué. Les élus ont jeté leur dévolu sur le parc automobile appartenant à la commune. Le sacrifice en vaut la chandelle.

En attendant, ce projet, consistant en une colonne mobile composée de plus d’une douzaine d’éléments, est actuellement en phase d’être implanté dans cette daïra montagneuse fortement boisée. Cette équipe dotée d’un camion anti-incendie et d’une ambulance a élu domicile provisoirement au niveau de l’école primaire de Bouhamdoune où les deux APC de Maâtkas et Souk El-Tenine ont mis tous les moyens matériels pour assurer le confort des pompiers. Cet établissement est situé précisément au niveau de la limite territoriale entre les deux municipalités précitées.

Il faut dire que plusieurs interventions de ces éléments ont été déjà menées. Pas moins de trois départs de feux signalés ont été maitrisés illico presto durant ce mois de juillet et deux du côté de Souk El Tenine, à proximité du lycée Frères Sadou et un autre au chef-lieu de la commune de Maâtkas.

En tout état de cause, cette colonne mobile n’est affectée que pour cette saison estivale, car elle rejoindra ses bases à Tizi-Ouzou et à Draâ Ben Khedda durant la rentrée scolaire. Il est prévu le lancement du chantier du poste avancé dès que les lourdes procédures administratives et financières seront accomplies. Enfin, tout le monde ici prie pour que le scénario de 2017 ne se reproduise pas, année où des centaines d’hectares de forêts et d’oliveraies, de nombreux poulaillers et d’écuries ont été ravagées par les flammes.
I Lounès.