Accueil Tizi Ouzou La route transformée en dépotoir

Tizi Rached - Larbâa Nath Irathen

La route transformée en dépotoir

111

Bien que la route reliant Larbâa Nath Irathen à Tizi Rached soit fraîchement ouverte à la circulation, elle n’a pas mis longtemps pour devenir un véritable dépotoir à cause des détritus qui la jonchent. Cela décourage les habitants des villages alentours, notamment El Hammam, Ighil Tazart et Afensou. En effet, cette dégradation s’accentue de jour en jour, au vu et au su de tout le monde, sans que personne ne puisse bouger le petit doigt pour mettre un terme à cette catastrophe écologique. Il n’a pas fallu longtemps pour que les déchets se forment ici et là, donnant un coup de grâce à l’image de la nature.

Dans ce sens, le propriétaire d’un terrain, au niveau de cette artère souffrant le martyre, nous dira : «Au début, ce sont les automobilistes qui ont commencé à jeter les déchets par la fenêtre de leurs voitures et après, les citoyens ont suivi et le font à l’abri des regards ! Le problème, c’est que la plupart de ces déchets atterrissent directement dans nos champs, ce qui nous oblige à les nettoyer à chaque fois. Aussitôt nettoyés, les détritus reviennent en quantités plus importantes.»

Et d’ajouter : «Espérons qu’une campagne de sensibilisation sera programmée dans ce sens par les autorités compétentes car dans peu de temps, l’été sera là et les risques seront énormes, notamment d’incendies.» Un véritable casse-tête pour les autorités qui n’ont pas ménagé les efforts afin d’y mettre un terme, en vain. Ils ont installé des poubelles en amont de cette route, en vain ! Les mauvaises habitudes ont pris le dessus, entraînant de nombreux désagréments aux citoyens (odeurs désagréables, prolifération d’insectes et parasites de tout genre), sans parler des risques auxquels ils sont exposés quotidiennement, notamment les incendies qui ravagent des centaines d’hectares chaque année. Pourtant, des gestes simples suffisent pour éviter le pire.

Y. Z.