Accueil Tizi Ouzou La ville retrouve des couleurs

Fréha

La ville retrouve des couleurs

126

Dans la commune de Fréha, à une trentaine de kilomètres à l’est de la ville de Tizi-Ouzou, un groupe de jeunes a entamé depuis des semaines une campagne de nettoyage, avec la participation de l’exécutif communal et des habitants, qui leur ont facilité la tâche. En parallèle, un travail magnifique d’artisan pour l’embellissement de la stèle des chouhada a été mené à terme. Les ruelles et les murs de cette ville, en extension, brillent.

Tout a commencé par des campagnes de nettoyage, puis ce fut au tour de la rénovation des portraits des martyrs du Printemps noir disposés à l’entrée de la ville. «C’est un travail agréable, qui confirme que quand on veut faire quelque chose on peut. Grâce à ce travail de volontariat, on a donné un autre visage à notre ville. On encourage ces jeunes à continuer et les autres à suivre leur exemple», dira un habitant de Fréha. Pour le premier responsable de la commune : «C’est un travail à encourager. L’APC ne peut pas faire grand-chose sans la participation des citoyens. La preuve est là.

Nos portes sont toujours ouvertes à ces jeunes. On a déjà mis à leur disposition tout ce dont ils ont besoin et on doit toujours les accompagner dans le travail qu’ils font.» Cette campagne, qui a déjà été une réussite dans plusieurs villages, est sur le point de se propager pour toucher même les villes. Une bonne initiative qui doit se renouveler pour que les jeunes puissent œuvrer à la protection de leur environnement afin de donner une bonne image aux villes et villages kabyles.

Djaffar Ouigra