Accueil Tizi Ouzou L’alimentation en eau potable perturbée

Aïn El-Hammam

L’alimentation en eau potable perturbée

229

La région d’Aïn El Hammam connaît, depuis samedi dernier, une perturbation dans la distribution de l’eau potable vers ses milliers de foyers, alimentés par l’ADE (Algérienne des eaux) locale.

Selon nos sources, le service ne fonctionne qu’à 50 % de ses capacités, suite à une panne du moteur survenue au niveau de la station de refoulement intermédiaire, sise en contrebas du village d’Ouaïtslid. Cette dernière est chargée de refouler l’eau qu’elle reçoit à partir de l’Oued El Djemaa, vers le château d’eau principal, via les postes de Tamedjout et d’Ahechad Bouakouir.

Lorsqu’un incident se produit au niveau d’un maillon de cette chaîne, ses conséquences se répercutent immédiatement sur tout le réseau de distribution. Cette fois-ci, de nombreux foyers demeureront sans eau jusqu’à la réparation de la panne, tributaire du remplacement de la pièce défectueuse, qui sera ramenée d’Alger.

Les responsables que nous avons joints s’activent pour «remédier à la situation au plus tôt.» Certaines zones ont été tout de même alimentées, bien que partiellement, dimanche dans la journée. Il faut signaler que cet incident ne manquera pas de pénaliser les milliers de foyers répartis à travers les communes relevant des daïras d’Aïn El Hammam, de Larbaâ Nath Irathen, d’Iferhounene et de Mekla, alimentées à partir du château d’eau principal de l’ex-Michelet. Difficile de vivre sans ce précieux liquide, ne serait-ce que quelques heures, particulièrement en cette période de chaleur.

Les habitants se rabattent alors sur les fontaines ou l’eau en bouteille vendue dans les commerces. Cependant, lorsqu’il s’agit d’une rupture indépendante de l’ADE, la population se résigne à son sort, comme lors des pannes précédentes, et attend le rétablissement de la distribution.
A. O. T.