Accueil Tizi Ouzou L’ambiance des grands jours retrouvée

AÏN EL-HAMMAM - Rentrée scolaire

L’ambiance des grands jours retrouvée

102

La rentrée scolaire semble se dérouler sans trop de couacs dans la région d’Aïn El-Hammam, si l’on se fie aux déclarations d’enseignants et personnels des établissements scolaires. Certains manques qui ont, tout de même, été constatés seraient vite comblés croit-on savoir. Ainsi le lycée Mustapha Ben Boulaïd, géré par un directeur intérimaire depuis deux ans, a ouvert ses portes sans un proviseur. Un directeur devant présider à ses destinées serait nommé selon un fonctionnaire, mais «nous l’attendons toujours». Ce qui ne va pas sans générer quelques difficultés rencontrées par les élèves désireux de se faire délivrer des certificats de scolarité.

Le CEM Ouaghzen, quant à lui, dirigé l’an dernier, également par un intérimaire, s’est vu affecter une nouvelle directrice. Chez les élèves c’est l’ambiance de fête. Mardi matin, la région d’Aïn El Hammam s’est réveillée par le mouvement incessant de fourgons et de voitures particulières, transportant les enfants qui se rendaient aux collèges et lycées. Habillés de neuf, ils envahissaient les abords des établissements scolaires attendant l’ouverture des portails pour y accéder. De nombreux parents s’étaient mêlés à la foule d’élèves auxquels ils prodigaient leurs conseils.

C’est l’heure et le lieu des retrouvailles pour tous. Aux congratualtions succédaient les appels de loin de ceux qu’on n’avait plus revus depuis le début des vacances. Les adolescents ne paraissaient pas pressés de se séparer pour entrer malgré la sonnerie qui les appelle à se rendre en classe. La plupart des enseignants et des adjoints d’éducation sont déjà là, à attendre leur arrivée. La même ambiance régnait également du côté du personnel enseignant dont les membres se sont retrouvés après de longues vacances qui leur ont permis de recharger les accus pour entamer la nouvelle année scolaire dans de bonnes dispositions physiques et mentales.

Notons que pour préparer le terrain aux élèves, les administrations ainsi que le personnel d’entretien avaient repris leur travail plusieurs jours auparavant. Ajoutons que certaines cantines sont toujours fermées, au grand dam des parents d’élèves qui espèrent les voir ouvrir leurs portes la semaine prochaine. Nous y reviendrons dans les prochains jours.

A. O. T.