Accueil Tizi Ouzou L’APC ignore le réseau routier

Tizi N’Tleta

L’APC ignore le réseau routier

108

Le réseau routier à travers l’un des plus grands villages de la wilaya de Tizi Ouzou est en état de dégradation avancé. En effet, au village Ait Abdelmoumene, dans la commune de Tizi n’Tleta relevant de la daïra des Ouadhias, à une trentaine de kilomètres au sud de la wilaya, les chemins, les pistes et les axes de communication sont tellement détériorés qu’ils constituent un danger pour les piétons.

En effet, hormis l’axe principal qui a été bitumé il y a quelques années, le reste du réseau est laissé à l’abandon. À commencer par le chemin du quartier Ait Oumalou, qui a bénéficié il y a quelques années de travaux de revêtement en tri couche, mais juste après les premières chutes de pluie, les trous, les nids-de-poule et le détachement de l’asphalte en plusieurs endroits sont visibles.

« Les travaux ont été bâclés», déclarent plusieurs habitants dudit quartier. Le même constat est établi pour l’axe allant du centre de Tassoukit à Nador, la route est en piteux état. Pire encore, un glissement de terrain l’a réduite de moitié depuis l’hiver 2018, les travaux de confortement et de réparation ne sont pas encore lancés, au grand dam des usagers et des habitants.

L’autre axe routier allant vers Arechrouche n’a jamais été bitumé, c’est une piste difficilement carrossable. Les habitants et les paysans ont interpellé les autorités locales en vain. « Nos routes sont pour la plupart détériorées, les axes à l’intérieur des quartiers ont tous été endommagés par les travaux du gaz naturel, la remise en l’état n’est jamais effectuée.

Du coup les différents passages constituent un risque pour les piétons surtout en nocturne car l’éclairage public est tout aussi défaillant. Nous demandons aux autorités concernées d’intervenir pour améliorer l’état de l’ensemble du réseau routier », ont appelé plusieurs habitants.
Hocine T.