Accueil Tizi Ouzou Le cadre de vie dégradé

TADMAÏT - Cité 80 logements CNEP

Le cadre de vie dégradé

214

Les habitants de la cité 80 logements CNEP, au chef-lieu communal de Tadmaït, se plaignent de la dégradation de leur cadre de vie. Ils relèvent surtout l’état des pistes menant vers cette localité qui deviennent impraticables et embourbées durant les intempéries. En effet, les deux ruelles menant vers le quartier sont impraticables en raison de la dégradation de leur état, car elles n’ont jamais été aménagées depuis l’édification de cette cité durant les années 1990, a-t-on appris sur place.

Selon les riverains, la prise en charge des deux accès du quartier ne nécessite pas un grand budget, il suffit uniquement d’une petite volonté chez les responsables locaux, estime-t-on. «Nous n’avons jamais cessé d’interpeller les services concernés au niveau des autorités locales pour qu’ils prennent en charge l’aménagement des ruelles menant vers notre cité, mais nos doléances sont restées vaines», regrette un autre habitant dudit quartier. «Les pistes de notre résidence n’ont jamais été aménagées depuis les années 1990, pourtant nous sommes en plein centre-ville.

Durant la saison hivernale, elles sont embourbées et boueuses. Actuellement, ces deux chemins de 100 m chacun, sont dégradés et impraticables en raison des trous et des crevasses sur plusieurs endroits», regrette Karim, l’un des résidents du quartier. Et d’ajouter : «L’année dernière, j’ai refait la suspension et les rotules de mon véhicule à deux reprises et ça m’a coûté très cher. Par conséquent, j’interpelle les autorités locales à procéder à l’aménagement et au revêtement de ces pistes dans les meilleurs délais pour mettre un terme à cette lamentable situation qui dure depuis des années’’.

Par conséquent, les habitants de cette cité rencontrés sur place, interpellent les autorités locales à agir en urgence et à procéder à l’aménagement de ces deux ruelles afin que les automobilistes puissent circuler sans grande peine.

Rachid Aissiou