Accueil Tizi Ouzou Le chantier bientôt installé

M'KIRA - Extension du siège APC

Le chantier bientôt installé

429

Eu égard à la promiscuité de la mairie de M’Kira, une opération d’extension a été retenue et sera lancée bientôt, indique le staff municipal. «C’est une opération déjà inscrite par l’ancienne équipe. Dès notre installation, nous avons poursuivi les procédures. Hier (avant-hier, ndlr), j’ai récupéré tous les plans du CTC. Tout est prêt pour le lancement du projet, scindé en deux tranches», confiait avant-hier Hocine Bassaïd, adjoint au maire. Et de préciser: «Pour chacune des tranches, nous avons six millions de centimes».

Selon notre interlocuteur, les travaux seront lancés incessamment. «Une fois le projet réalisé, de nombreux services seront créés dans cette antenne», dira-t-il encore, en évoquant la probabilité de transférer l’état civil vers d’autres locaux du même édifice. Dans cette municipalité rurale, il y a un grand manque en matière d’édifices publics pendant que certains bureaux sont trop exigus. «Quand on a assez d’espace, le personnel travaillera dans le confort et les citoyens seront accueillis dans des conditions optimales», estime-t-il. À noter que l’ancien siège APC est actuellement occupé par une section d’intervention spéciale de la Gendarmerie nationale.

Par ailleurs, la bibliothèque communale est fermée depuis plus de deux ans. «Nous demandons aux autorités locales de la rouvrir parce qu’elle est indispensable dans notre chef-lieu. Ell a fonctionné quelques années et depuis l’expiration des contrats des employés qui y officiaient, ils n’ont pas été remplacés», déclarera un jeune étudiant accosté devant les locaux. En tout cas, même si cette extension a été accordée à l’APC, il n’en demeure pas qu’il est temps de doter le chef-lieu de cette municipalité rurale d’autres services afin de rapprocher le citoyen de l’administration quand on sait que la création de cette municipalité remonte déjà à plus de trente années.

Par ailleurs, tout le monde estime que le rapprochement des citoyens de l’administration passe aussi par la création d’antennes administratives dans les villages les plus peuplés. C’est l’avis d’un habitant de Tamdikt : «En principe, notre localité devrait avoir une annexe administrative. Pour se faire délivrer un certificat de résidence, nous faisons plus de dix kilomètres pour rallier le chef-lieu communal (Tighilt Bougueni). Pourtant, une population importante réside dans cette vallée jusqu’à la frontière avec Chabet El-Ameur (Boumerdès). Et puis, ce sera une antenne qui rendra aussi des services à nos voisins de la commune de Tizi-Gheniff, tels ceux de Marako, Adila et les hameaux environnants».

Amar Ouramdane