Accueil Tizi Ouzou Le chemin Hellil – Tifaou bitumé

Aït Yahia Moussa

Le chemin Hellil – Tifaou bitumé

69
31126060 - worker or engineer operating an asphalt paving machine at road construction

Finalement, l’entreprise est arrivée depuis plus d’une semaine. Les travaux de bitumage de la route desservant les villages de Hellil et de Tifaou ont été entamés à la grande joie des habitants qui ne sont pas près d’oublier ce que leur a enduré l’état de cette route. En effet, donc, les promesses du wali lors du dernier rassemblement de ces villageois devant le siège de la wilaya ont été tenues. « Certes, on nous a dit que d’ici le 30 septembre, il serait achevé. Il y a eu un peu de retard. Cependant, maintenant, on y croit vraiment. Peut-être, dans quelques jours, il sera entièrement opérationnel parce qu’il faut que vous sachiez qu’une grande partie est déjà terminée.

N’était le manque du bitume, il serait déjà livré à la circulation », nous répondra M. Ali Ouilem, le porte-parole des deux villages. Pour notre interlocuteur, la mobilisation citoyenne a payé. « Il ne faut pas oublier de revenir sur les actions menées par les deux villages durant le mois d’août et le début du mois de septembre. Nous étions contraints à recourir à ce genre de contestation parce que la patience a quand même des limites », a-t-il ajouté. Interrogé sur les autres points de leur plateforme de revendications, il dira: « Nous sommes toujours à l’écoute des responsables. Nous sommes disponibles à des rencontres et à des réunions afin de résoudre les problèmes en suspens ».

Il est à rappeler qu’en plus du bitumage de cette route de près de six kilomètres, comme étant l’urgence, les habitants de ces deux villages ont aussi soulevé le problème d’assainissement, celui de l’électricité pour une cinquantaine de foyers et aussi l’amélioration de la distribution d’eau potable dans ces villages. Concernant l’assainissement, on croit savoir qu’une opération a été inscrite afin de doter ces villages de réseaux fiables parce que, pour le moment, certains recourent encore à des fosses septiques qui constituent toujours un danger pour les citoyens.

« A cause justement des eaux usées déversées par tout un bassin, deux enfants ont trouvé la mort parce que l’eau a été contaminée. Ils avaient pris une maladie infectieuse qui les avait obligés à une longue hospitalisation avant de rendre l’âme. Il ne faut pas que ce genre de situation se répète. Pour éviter tout cela, il faudrait des réseaux d’assainissement dans les règles de l’art », nous déclarera un membre du comité de village de Tifaou. Concernant le problème d’AEP, c’est celui de tous les habitants de ce versant desservis à partir des forages de Oued Bougdoura (Draâ Ben Khedda).

A ce sujet, c’est toute la conduite principale qui est à revoir.  » C’est du bricolage. On refait tronçon après tronçon. Mais, on ne voit pas les résultats. D’ailleurs, aucune opération annoncée par les services concernés n’est terminée. Nous demandons une rénovation de toute la conduite principale. Sinon, rien ne sera réglé quand on voit cette multitude de grosses fuites déverser beaucoup d’eau dans les champs », soulignera un habitant de Tachtiouine évoquant au passage toutes les conduites déjà détériorées et vétustes des réseaux de distribution.

Amar Ouramdane