Accueil Tizi Ouzou Le cri d’alarme des parents d’élèves

TAOURIRT MOUSSA - École Mebarek Matoub

Le cri d’alarme des parents d’élèves

85

Les parents d’élèves scolarisés à l’école primaire Mebarek Matoub du village Taourirt Moussa, dans la commune d’Aït Mahmoud, lancent un cri d’alarme quant aux risques qu’encourent leurs progénitures. Deux soucis majeurs taraudent ainsi ces parents qui dénoncent en premier lieu l’absence de l’eau courante dans l’établissement, contraignant de fait les enfants à boire d’une eau «non potable» : «Nos enfants boivent d’une réserve d’eau non potable, cela n’est pas du tout normal», clame un parent. La crainte de résurgence d’une maladie à transmission hydrique (MTH) est d’autant plus sérieuse, tant «les élèves se désaltèrent d’une eau qui n’est pas contrôlée».

L’autre souci relevé par les parents d’élèves qui ont tenu une réunion avec leur association, consiste en la «pauvreté des repas servis» : «Les repas servis à nos enfants ne sont pas du tout équilibrés, en plus d’être maigres en consistance», déplore un autre parent d’élève ayant assisté à la réunion. Le président de ladite association a affirmé qu’il a déjà saisi le maire sur cette question sans que le problème ne soit résolu : «Nous avons saisi les responsables de la commune d’Aït Mahmoud qui nous ont expliqué que le problème devra être réglé mais cela prendra du temps», a regretté le président de la dite association.

Face à ce qu’ils considèrent comme une «impuissance de l’autorité communale à apporter des solutions d’urgence aux enfants scolarisés dans l’école Mebarek Matoub», l’association des parents d’élèves a lancé un appel aux dons et contributions de la part des villageois «en vue de résoudre ces deux soucis majeurs qui urgent», selon les termes du président.

Lyes Mechouek