Accueil Tizi Ouzou Le projet du centre culturel en suspens

Tizi-Gheniff

Le projet du centre culturel en suspens

107

Des années après son annonce, le projet de réalisation d’un centre culturel à Tizi Gheniff, avec une grande salle de spectacles pouvant contenir jusqu’à 1 000 places, n’est toujours pas lancé. Pourtant, le site, à savoir celui de l’ex-salle de cinéma, sur lequel devrait être édifié une telle structure, a été dégagé par l’ancienne APC.

«Comme la salle de cinéma a été sérieusement touchée par le séisme de mai 2003, elle a été réformée par le CTC. Nous avions alors décidé de la démolir pour ériger le centre culturel. Cependant, rien n’est encore concrétisé», confiera un ancien membre de l’exécutif communal. Et de poursuivre: «Nous avions même engagé la démolition de cette salle avec les moyens de l’APC parce que nous savons l’importance que revêt cet important projet.

Celui-ci nous a été accordé du temps de Ould Ali El Hadi en tant que directeur de la culture de Tizi-Ouzou». Pour l’exécutif actuel, il est temps de relancer ce projet. «A notre installation à la tête de l’exécutif, on a appris que le terrain en question était convoité par un investisseur, qui ambitionne de réaliser un hôtel. Sachant que notre commune a un déficit énorme en matière de structures de ce genre, nous avons tenu une délibération lors de laquelle nous avons réitéré notre volonté de réaliser ce centre culturel sur le même site.

D’ailleurs, nous avons déposé le dossier de recours au niveau de la direction de la culture et alerté les responsables concernés. Il n’est pas question de priver notre jeunesse de cette importante structure !», affirme Djamel Mahmoud. Nous interlocuteur insistera : «Combien de fois avons-nous organisé des manifestations culturelles sans espaces adéquats ?

Combien de fois avons-nous organisé des concerts, animés par de grands artistes, tels Akli Yahiatène, Rabah Asma, Zedek Mouloud, Ali Amrane, Ali Ideflawen et bien d’autres, au stade communal, qui n’était pas alors engazonné. Maintenant, c’est impossible d’utiliser ce stade pour ce genre d’activités.

C’est pourquoi nous insistons sur l’urgence de réaliser ce centre culturel, d’autant plus que nos jeunes n’ont pas d’autres espaces». «Même pour les conférences, nous n’avons pas d’autres lieux hormis la bibliothèque communale. Le centre culturel, qui sera rattaché à la maison de la culture Mouloud Mammeri tout comme l’annexe d’Azazga, urge dans notre municipalité», conclura le maire. Du côté du mouvement associatif, des démarches sont en cours pour soutenir l’idée de concrétiser cette infrastructure dans le site choisi préalablement, étant sis au centre-ville.

Amar Ouramdane