Accueil Tizi Ouzou Le réseau d’assainissement pris en charge

DRAÂ EL-MIZAN - Lotissement social Mohamed Belaouche

Le réseau d’assainissement pris en charge

84

Lors des fortes pluies de janvier dernier, un énorme dégât est survenu sur le réseau principal d’assainissement au lotissement social Mohamed Belaouche de Draâ El-Mizan. Il s’agit d’un énorme gouffre qui s’est formé à la suite du déboitement de deux grandes buses de plus d’un mètre de diamètre chacune.

Devant ce danger, les représentants du comité du quartier avaient alerté en urgence tous les services concernés. «C’est incroyable. On ne sait pas quelle force a creusé un tel gouffre. Nous avons saisi le maire et le responsable de l’ONA. En compagnie des riverains, nous avons essayé de comprendre le phénomène. Il s’est avéré qu’il y avait une rupture au niveau du réseau. Pour éviter d’éventuels accidents, nous avons sécurisé les lieux, tout en invitant les parents à surveiller leurs enfants en leur interdisant de s’approcher de ce trou profond. Depuis, nous attendons la réfection de ce réseau.

On ne voit encore rien venir», dénonce un membre du bureau du comité. Approché à ce sujet, le responsable de l’ONA fera savoir que ce sont ses services qui ont mis à la disposition des citoyens la barrière de sécurité métallique pour parer au danger. «Pour la prise en charge intégrale des dégâts, il faudrait une étude poussée parce que le réseau est important et il y a aussi dans ce périmètre une ovoïde. Il faut de gros moyens pour vérifier tout le réseau», explique-t-il, tout en rassurant que son service est prêt à aider pour régler le problème.

De son côté, Abdelghani Issolah, en sa qualité de maire, annoncera que l’hydraulique ne tardera pas à intervenir pour réparer cette rupture : «C’est un endroit qui a été sécurisé le jour même de la formation de ce trou», soulignera le P/APC. A signaler aussi qu’au contrebas de ce réseau, un bassin de décantation laisse couler des eaux usées dans la nature, avec un couvercle (dallette) dégradé et mal placé. Un ouvrage réalisé à une époque où le nombre d’habitants n’était pas aussi important qu’aujourd’hui.

A. O.