Accueil Tizi Ouzou Le stade scolaire dévié de sa vocation

Draâ Ben Khedda

Le stade scolaire dévié de sa vocation

69

Le stade scolaire de Draâ Ben Khedda, ou ce qu’il en reste, est squatté et livré à la pollution. Située au boulevard Boukhari Chafaâ, entre le CEM des frères Haddad et le lycée Krim Belkacem, cette infrastructure a perdu sa véritable vocation depuis plusieurs années. Une partie est squattée et transformée illégalement en parking. L’autre partie est un immense espace rempli de déchets : bouteilles en plastique, de bières et autres liqueurs… Sur une bonne distance, des ordures ménagères longent le boulevard jouxtant cette aire, à tel point qu’elles (ordures) débordent sur le trottoir, voire même sur le goudron.

Cette insalubrité galopante ne semble pas freiner les pollueurs qui ont fait de cet espace une véritable décharge sauvage, plus importante de jour en jour. Des automobilistes, venus des cités alentours, s’arrêtent à cette hauteur pour déverser leurs ordures ménagères tandis que d’autres les balancent carrément par la fenêtre de leurs véhicules. Cet espace censé être distractif a perdu son aura. Le terrain et les bois ont disparu pour laisser place à une image hideuse et à des odeurs nauséabondes. A noter que ce site n’a jamais connu de nettoyage, à l’instar endroits environnants. Il est à rappeler, par ailleurs, qu’un projet de construction de locaux commerciaux tout autour du stade, en préservant le terrain pour différentes disciplines sportives, avait fait l’objet de plusieurs oppositions, arrivées en justice. Une trentaine d’années après son inscription, il est tombé à l’eau.

M A Tadjer