Accueil Tizi Ouzou L’eau de la fontaine déclarée potable

IMSOUNEN - Après examens microbiologiques

L’eau de la fontaine déclarée potable

195

Après une série d’examens microbiologiques et bactériologiques, l’eau de la fontaine du village Imsounen, dans la commune d’Iflissen, a été déclaré saine et potable.

Les services spécialisés au niveau de cette circonscription littorale ont, pour rappel, dû prélever des échantillons pour examen après que des doutes ont été exprimés par les villageois sur la qualité de l’eau. C’est durant cette semaine que les résultats sont tombés : «L’eau est propre à la consommation».

La nouvelle, affichée par les services de la mairie, a vite fait le tour du village et de la commune. Un ouf de soulagement a été poussé par les populations car cette eau est très prisée par les ménages. Son usage va de la lessive à la consommation, d’où la peur qui s’était emparée de ces derniers après les suspicions émises.

En fait, l’eau de la fontaine du village Imsounen n’a pas été la seule à faire l’objet d’analyses ces derniers mois. Les services spécialisés au niveau des communes ont examiné de nombreuses sources à travers les communes, à l’instar de Makouda.

Les mêmes services, dans la commune de Boudjima, ont également analysé l’eau d’une fontaine située au village Tarihant. Heureusement, les résultats des prélèvements effectués ont infirmé toute altération de la qualité des eaux. A signaler que ce sont les villageois eux-mêmes qui ont exigé ces analyses, étant conscients des dangers de la consommation d’une eau impropre.

Avant même les campagnes de sensibilisation, les villageois procédaient chaque année au nettoyage des sources pour assurer la propreté et la potabilité de l’eau. Cette habitude remonte à des siècles. Des habitants du versant d’Ath Ouaguenoun, généralement les jeunes, descendent jusqu’au fond des puits individuels et des fontaines durant la période d’automne lorsque les points d’eau tarissent.

Les services municipaux accordent beaucoup d’importance au volet eau potable. Les moyens techniques, comme les examens biologiques, et la chaux utilisée sont offerts gratuitement aux villageois, avec le concours des éléments des services d’hygiène.

Akli N.