Accueil Tizi Ouzou L’école primaire Frères Salemkour change de look

Tafoughalt

L’école primaire Frères Salemkour change de look

62

Depuis la création de l’association des parents d’élèves, les actions se sont multipliées à l’école primaire Frères Salemkour. En effet, laissé à l’abandon durant des années, cet établissement est pris en charge grâce à la volonté des parents d’élèves. « À notre installation, nous avons trouvé l’école dans un état piteux. Du coup, nous avons tracé un programme d’actions.

Celles-ci ont commencé l’an dernier avec un grand nettoyage des alentours et aussi le bétonnage des deux entrées. Surtout, nous avons donné beaucoup d’importance à l’hygiène dans les sanitaires », nous confiera un parent du bureau de l’association.  » Notre école est l’une des plus belles et des plus anciennes de la commune d’Ait Yahia Moussa. Elle fête ses cinquante ans d’existence », soulignera un autre intervenant. Avant-hier, vendredi, les parents d’élèves ont organisé un autre volontariat. Cette fois-ci, l’équipe s’est concentrée sur l’embellissement des murs et des escaliers.

Durant toute la journée, tous les coins et recoins ont été peints avec des couleurs magiques au goût des petits enfants.  » Pour faire aimer l’école à l’enfant, il faudra lui présenter un cadre agréable plein de couleurs. C’est ce que nous avons fait. D’ailleurs, l’école a changé de look. Quand on revoit les anciennes photos lugubres, on constate une grande différence. Ce dimanche, à l’entrée des classes, je suis sûr que les enfants ne croiront pas leurs yeux en découvrant ce très beau décor. Ils seront émerveillés « , dira un autre volontaire.

D’ailleurs, le président de l’association a remercié tous ceux qui ont participé à cette journée et aux autres journées de volontariat. « Nous remercions toutes les personnes qui ont contribué à la réussite des volontariats que nous avons initiés depuis l’année dernière. Leur mobilisation a permis la concrétisation de nos objectifs. Nous continuerons sur cette voie parce que nos enfants méritent plus que cela », ajoutera notre premier interlocuteur. Il faut dire que ce genre d’initiatives se généralise dans d’autres établissements scolaires notamment du primaire quand on sait que leur gestion par les APC laisse à désirer. Parfois deux agents de nettoyage sont chargés de toutes les missions dans un seul établissement.

De leur côté, les parents de l’école primaire frères Chérifi d’Ath Amar Moussa ont initié un volontariat dans leur établissement. « Notre école est abandonnée. Le nombre de travailleurs est insuffisant, c’est pourquoi nous avons décidé de la nettoyer, de réparer ce qu’il y a lieu d’être réparé selon nos moyens, de peindre certains murs et surtout de veiller à la propreté des sanitaires, il y va de la santé de nos enfants », suffira de nous répondre un volontaire qui n’a pas raté l’occasion d’interpeller les responsables de l’éducation sur le projet de groupe scolaire promis et qui n’est pas encore inscrit. « Suite à nos appels et à nos démarches, une commission a été dépêchée par la direction de l’éducation. Après avoir fait le constat, il a été question de nous inscrire un bloc scolaire. En vain », rappellera un parent d’élève.

Amar Ouramdane