Accueil Tizi Ouzou Les ambitions d’Ath Bou Yaghzar

FRIKAT - Le village est classé 9e au concours Rabah Aïssat

Les ambitions d’Ath Bou Yaghzar

53

À peine les résultats du concours Rabah Aissat du village le plus propre de la wilaya annoncés, où le village Bou Yaghzar a décroché la neuvième place, les membres de son comité ont déjà dévoilé leurs projets en perspective. « Après avoir eu le huitième prix l’an dernier, nous avions déjà réalisé de nombreuses opérations. Cette neuvième place, nous l’avons eue grâce à tous les efforts faits par les villageois. Pour cette dernière édition, il y a eu 57 villages participants mais la qualité a été de très bonne facture. C’est pourquoi nous n’avions obtenu que la 9° place.

D’ores et déjà, nous commençons nos projets dans la perspective d’une troisième participation si les conditions de prendre part au concours ne changent pas d’ici là », dira en premier lieu Kamel Zemouche, président du comité de village. Dans une virée au village, nous avons constaté que d’autres opérations y ont été concrétisées. Il s’agit de l’aménagement des trottoirs de la route principale qui traverse le village, l’emplacement d’une signalisation numérique sous la passerelle qui relie les deux mosquées, l’ancienne (Djemaâ Kelaâ) et à la nouvelle, la réception d’une bibliothèque du village, l’aménagement d’un manège où les enfants du village pourront se détendre… En outre, les membres du comité regrettent que le centre de tri sélectif et de compostage n’ait pas pu être réalisé. « Nous lui avons dégagé 60 millions de centimes.

Mais il a un peu tardé. Pour le moment, l’entreprise est retenue. Il sera lancé incessamment. En tout cas, tout est prêt », dira de son côté le trésorier du village. Nos interlocuteurs estiment que si ce centre de tri-sélectif avait été réalisé, ils auraient peut-être obtenu une place plus honorable. Le président du comité de village énoncera ensuite les projets à réaliser avec l’argent de cette neuvième place. « Tout d’abord, nous commencerons par finaliser les aménagements des places publiques et des trottoirs notamment de la route qui traverse le village. Puis, nous projetons un autre manège plus important au lieu-dit Thakarouchth Oudali, enchaînera-t-il.

« Il sera plus grand parce que le terrain est spacieux et puis il sera à côté de la fontaine. Le plan est déjà prêt », expliquera-t-il. Par ailleurs, les membres du comité comptent réaliser un parking à l’intérieur du village afin d’organiser le flux de véhicules notamment lors de la célébration des événements et des fêtes du village. « Nous réaliserons ensuite la dalle de la nouvelle mosquée », fera savoir le président du comité de village. Bou Yaghzer est l’un des villages les plus importants de la commune avec ses 5 000 habitants dont 1 290 adhérents ayant dépassé l’âge de 19 ans.

Amar Ouramdane