Accueil Tizi Ouzou Les factures payées en mars

AïT YAHIA MOUSSA - Transporteurs conventionnés

Les factures payées en mars

116

Finalement, un compromis a été trouvé entre l’APC et les transporteurs privés assurant le ramassage scolaire qui réclamaient le paiement urgent de leurs arriérés. Dès la reprise après les vacances scolaires d’hiver, ces conventionnés avaient déclenché une action de protestation sans aucun préavis de grève, refusant d’assurer cette mission parce qu’ils n’avaient pas perçu leur dû de plusieurs mois d’exercice. « C’est un problème qui revient chaque année. Au mois d’octobre, nous avons cessé cette activité durant une semaine.

La wilaya a accordé une cagnotte financière à l’APC pour assurer le règlement de plusieurs mois. Le maire nous a promis que nous allions recevoir notre argent au plus tard à la mi-novembre. Constatant que cette promesse n’était pas tenue, nous avons alors décidé de ne plus transporter les élèves », nous a déclaré un transporteur assurant la ligne Ath Attella vers le lycée Mohamed Moussaoui du chef-lieu communal. D’ailleurs, faudra-t-il le rappeler, lundi dernier, les lycéens ont fermé le siège APC pour exercer une pression sur les responsables locaux à régler le problème car celui-ci était récurrent.

Peu après, ils ont libéré les lieux parce que le maire a provoqué une réunion d’urgence avec les transporteurs. « Après leur avoir expliqué la problématique, ils ont accepté de reprendre cette activité. Le problème devra être réglé incessamment. Nous n’attendons que la signature du budget supplémentaire par le chef de daïra de Draâ El-Mizan. Puis, nous passerons aux autres procédures administratives. En tout cas, le dossier a avancé. Nous nous sommes engagés sur la date du quinze mars prochain. Toutes les factures seront réglées », a expliqué le maire, M. Rabah Hamitouche.

Pour cet édile communal, si la procédure a quelque peu tardé, cela est dû surtout aux grèves répétitives au niveau de l’APC notamment durant les mois de novembre où pratiquement le siège APC était fermé deux à trois jours par semaine.  » Il y a eu beaucoup de perturbations si bien que le dossier du règlement de ces factures a traîné quelque peu », a-t-il reconnu. De leur part, les transporteurs tiennent beaucoup à cette date.  » Nous avons accepté la proposition du maire d’autant plus que les élèves sont pénalisés.

Cependant, une fois ce délai passé, si nous ne recevons pas notre argent comme promis, nous entamerons une grève illimitée et nous résilierons nos contrats parce que personne ne peut accepter de travailler à la perte », a souligné un membre du collectif des transporteurs. Il est à noter que dans cette commune où le parc roulant de l’APC est vétuste, ils sont quarante six transporteurs (fourgons et minibus) à assurer quotidiennement le transport de 1500 élèves vers les collèges Frères Oudni (chef-lieu) et Tachtiouine et les lycées de Draâ El-Mizan pour les élèves de Tafoughalt et vers le lycée communal concernant ceux des élèves du reste de la commune.

Amar Ouramdane