Accueil Tizi Ouzou Les feux tricolores toujours en panne

Aïn El Hammam

Les feux tricolores toujours en panne

129

Tous les automobilistes qui fréquentent le centre-ville d’Aïn El Hammam ont reconnu que lors de leur installation, les feux tricolores du carrefour des Horloges avaient beaucoup contribué à la fluidité de la circulation. Après avoir servi pendant plus de deux ans, ils sont devenus inopérants, depuis plus d’une année, suite aux pluies torrentielles de l’hiver dernier, qui les ont endommagés.

Leur réparation, estimée à environ 8 000 DA, a été proposée par l’APC, il y a quelques mois, ainsi que d’autres travaux d’équipement, au centre-ville. Cependant, cela tarde à venir. Une situation loin d’arranger les affaires des automobilistes durant les encombrements. En attendant leur remise en fonction, le carrefour des Horloges renoue avec les embouteillages qu’il avait connus, auparavant, surtout que c’est à cet endroit que convergent la plupart des rues de la ville. Ainsi, c’est avec maintes difficultés que les conducteurs arrivent à s’en sortir, aux heures de pointe.

Installés au carrefour menant vers Aït Yahia d’un côté et à la sortie Ouest de l’autre, les feux de signalisation sont censés, en l’absence des agents de la circulation, réguler la circulation automobile. Pour rappel, cette panne désagréable proviendrait d’un court-circuit qui se serait produit sur le réseau d’alimentation électrique souterrain de ce dispositif. Quant aux autorités, elles pourraient, en attendant de régler ce problème, doter le second important carrefour de Michelet, situé au milieu de la place du Centre, de feux tricolores. Par ailleurs, il faut noter que les horloges installées au centre de ce carrefour, qui n’indiquent plus l’heure voilà plusieurs années, font partie du lot des équipements que les services de la mairie devraient réparer, a-t-on souligné.

A. O. T.