Accueil Tizi Ouzou Les guichets automatiques mal alimentés

Draâ Ben Khedda

Les guichets automatiques mal alimentés

111

Depuis quelques temps, les guichets automatiques de la poste de Draa Ben Khedda ne répondent pas toujours présents lorsque les usagers les saisissent. Les citoyens de la ville déchantent de plus en plus de ce service qui n’est pas toujours opérationnel.

Le comble est que ce n’est pas uniquement aux heures tardives de la journée ou les week-ends mais même les jours de semaine en milieu de journée. Les requêtes sont systématiquement refusées avec la réponse que l’opération n’est pas disponible. Les citoyens de la ville se lassent de plus en plus et s’interrogent sur l’utilité de ces deux guichets puisqu’il faut faire la chaîne à l’extérieur pour retirer de l’argent. Ils sont mécontents pour deux raisons essentielles.

La première est donc relative à ces interruptions répétées voire continuelles de ce service de guichets automatiques. La seconde est en fait l’insuffisance de ces GAB même s’ils sont opérationnels H24. En effet, dès les premières heures de la matinée, la chaîne s’allonge devant les guichets des agences. Avec cinq guichets, les clients doivent patienter longuement pour pouvoir se faire servir.

Aussi, devant ces guichets, les discussions tournent autour des causes qui font que ces GAB n’ont souvent pas d’argent. Des citoyens affirment que l’opération n’est pourtant pas compliquée et qu’il suffit qu’un employé de la poste charge les billets de l’intérieur pour que le guichet n’affiche plus «Opération non disponible».

D’autres estiment que les deux guichets ne sont pas suffisants même s’ils sont opérationnels car la ville de Draa Ben Khedda est d’une grande densité démographique. C’est pourquoi, les habitants de cette ville située à 10 km à l’Ouest du chef-lieu de la wilaya lancent un appel au directeur de la Poste et Télécommunication de Tizi-Ouzou pour s’intéresser de près à ces deux agences, surtout l’ancienne située dans le centre-ville.

Dans cette dernière, la chaîne est quasiment permanente de l’ouverture jusqu’à la fermeture. Parfois, dans ces interminables queues, les clients s’étonnent du fonctionnement partiel des guichets. La colère gagne souvent les gens qui sortent en s’interrogeant où sont passés les fonctionnaires.

Il est à noter que la wilaya de Tizi-Ouzou a connu l’ouverture de presque toutes les agences fermées durant la décennie noire. Les services sont visiblement améliorés à travers les communes, surtout avec l’arrivée des guichets automatiques. Ces derniers jouent un rôle important dans le désengorgement des guichets.

Akli N.