Accueil Tizi Ouzou Les pièces de monnaie se font rares

Tizi Rached

Les pièces de monnaie se font rares

137

Les habitants de Tizi Rached n’arrivent plus à voir le bout du tunnel. Chaque jour, ils sont obligés de chercher à travers tous les coins de la ville quelques pièces de monnaie. Une situation qui est loin de plaire aussi bien aux citoyens qu’aux commerçants.

En effet, chaque fin de journée, les commerçants du chef-lieu, épuisés par leur interminable journée de labeur, sont dans l’obligation de trouver de la petite monnaie, car les pièces de 10, 50 et 100 DA font défaut.

Une corvée dont ils se passeraient volontiers. «Nous sommes obligés de supplier les vendeurs de cigarettes dans l’espoir de les convaincre de nous donner un peu de monnaie», dira un commerçant de fruits et de légumes exerçant au niveau du chef-lieu de cette localité. Et d’ajouter : «Il y a des jours où nous sommes obligés de laisser le client à l’intérieur du magasin pour aller chercher, chez les autres commerçants, un peu de monnaie. On a beau essayer de s’approvisionner en petite monnaie, en vain. Certains clients annulent carrément leurs achats à cause de ce problème et c’est très mauvais pour nos affaires, surtout en cette période de vaches maigres.»

Il faut savoir aussi que certains vendeurs ont recours à des méthodes peu commodes. Ils entassent des piles de pièces de monnaie qu’ils enfouissent au fond de leurs tiroirs, afin d’éviter de se retrouver à court de monnaie. Une solution s’impose pour ce problème dont les commerçants et les citoyens souffrent, au quotidien.
Youcef Ziad