Accueil Tizi Ouzou Les projets de Sanana dégelés

DRAâ EL-MIZAN -Eélectrification rurale

Les projets de Sanana dégelés

161

Les deux opérations d’électrification rurale au profit de Senana ont été dégelées par la DMI de Tizi Ouzou, a-t-on appris de l’adjoint au maire de Draâ El-Mizan. S’il est vrai que de nombreuses fiches techniques ont été déposées par l’APC par rapport à l’extension des réseaux électriques dans de nombreux villages, il est à rappeler que les projets ont été gelés à cause des restrictions budgétaires imposées par le gouvernement suite à la chute du prix du baril de pétrole. Cependant, il nous a été donné d’apprendre qu’au niveau de la Direction des Mines et de l’Industrie de la wilaya, il y a eu quand même une grande partie de ces projets qui ont été dégelés. « Nous avons finalement obtenu les deux opérations inscrites pour Sanana.

Il s’agit des projets de basse et moyenne tension. D’ailleurs, l’un des ces lots a été confié à une entreprise. Les travaux sont déjà en cours. Quant à l’autre, il sera lancé incessamment », nous confiera M. Brahim Baahmed, un adjoint au maire. Notre interlocuteur nous dira dans cet ordre d’idées que les foyers non raccordés le seront bientôt. Il est à signaler que dans de nombreuses communes de la wilaya, des milliers de logements réalisés dans le cadre de l’habitat rural en dehors des agglomérations ne sont pas raccordés au réseau électrique. C’est le cas à Sanana. D’ailleurs, cette nouvelle a été bien accueillie par les concernés.  » C’est un véritable soulagement. Nous avons attendu longtemps.

Enfin, ces projets sont accordés. Il faut dire que nous avons souffert des chutes électriques parce que le réseau est saturé », nous déclarera un habitant du périmètre concerné par cette première opération. Il faut aussi souligner que ces nouveaux projets renforceront le courant électrique dans cet important village de la commune. « Nous avons d’autres opérations inscrites pour les autres villages de la commune. Elles seront elles aussi dégelées l’une après l’autre parce que nous sommes en train d’entreprendre des démarches pour faire bénéficier ces villages notamment les hameaux isolés « , poursuivra le même membre de l’exécutif communal.

Par ailleurs, il est toujours attendu que ces villages à savoir Sanana, Ichoukren et Maâmar, les derniers de la commune, soient alimentés en gaz naturel. « L’entreprise est sur le terrain. Il reste encore beaucoup à faire. Nous espérons que les travaux seront achevés dans les délais. Peut être, avant la fin de l’année prochaine, ce sera la mise en service du gaz naturel. Quant aux opérations de réseau de distribution, elles sont toutes achevées et il ne reste que quelques retouches et les essais », nous répondra une source proche de ce projet. Il est à noter que tous les villages de la commune ont cette commodité et qu’il ne reste que ces trois villages parce que le projet a été arrêté durant plus de trois ans après que le marché eut été résilié à l’entreprise CBN qui réalisait la conduite principale et les postes de détente pour manque de moyens et non respect des délais contractuels.

Amar Ouramdane