Accueil Tizi Ouzou Les Turcs mettent la pression sur l’APC

DRAÂ EL-MIZAN - Bitumage du chemin d’Azru N’Tamarth

Les Turcs mettent la pression sur l’APC

274

Finalement, le groupe ONE (Ozgun, Nurol, Engeoa), qui réalise la pénétrante vers l’autoroute Est-Ouest, a pris en charge la partie dégradée du chemin reliant Azru N’Tamarth à la RN25. En effet, ce tronçon a été fortement délabré par le passage des véhicules de gros tonnage depuis le lancement des travaux à Boufhima. «Nous avons vraiment souffert non seulement de l’état de cette route mais aussi de la poussière. Nous sommes, enfin, soulagés.

Et puis, le groupe a même pensé à l’installation de ralentisseurs parce que maintenant il est très fréquenté», dira un riverain accosté devant le hameau dit Les Maâlemi. Ce tronçon a été bitumé en tapis sur une distance de plus de 1 500 mètres. Depuis la fin de cette opération, même les fourgons desservant les villages Sanana et Ichoukrène à partir de Draâ El-Mizan y transitent.

Seulement, les usagers regrettent qu’un long tronçon ne soit pas encore bitumé. «Au niveau des Hamanache, il y a un affaissement que l’APC devra prendre en charge», interpellent les usagers. Effectivement, à ce niveau, la chaussée est impraticable. En plus des affaissements évoqués, la route est cabossée dans plusieurs endroits en plus d’innombrables nids-de poule qui se sont formés au fil du temps.

Si ce chemin communal était pris entièrement en charge, il servirait même aux automobilistes de Tizi-Gheniff, notamment les chauffeurs de taxi qui assurent la liaison entre Tizi-Ouzou et la région. «Nous gagnerons au moins six à sept kilomètres en passant par ce chemin communal, en évitant ainsi le passage par la ville de Draâ El-Mizan et par Boufhima», estimera un taxieur.

A. O.