Accueil Tizi Ouzou Les villageois honorent leurs lauréats : un rituel

Aïn El-Hammam - Examens de fin d’année

Les villageois honorent leurs lauréats : un rituel

32

Contrairement à ce qui se passe dans les grandes villes où les admis aux différents examens passent inaperçus, dans les villages, les heureux élus sont honorés par tous les villageois. C’est, d’ailleurs, une nouvelle tradition qui tend à s’ancrer dans les bourgs de la région d’Aïn El Hammam. Les fêtes commencent dès le début des vacances scolaires et durent jusqu’à la rentrée. Avec leurs maigres moyens, les comités de village arrivent toujours à organiser des cérémonies de remises de cadeaux aux lauréats de leurs hameaux, respectifs.

Cet événement est également saisi comme un prétexte pour mettre sur pied une soirée dansante avec DJ, chanteurs et force gateaux et boissons pour tous les habitants. Ces derniers sont rassemblés au niveau de la plate-forme de stationnement, du stade ou dans un quelconque espace suffisamment large pour permettre le déroulement de «la fête du village». Tous les admis sont alors appelés, sous les applaudissements et les youyous, à monter, à tour de rôle, sur une scène installée auparavant. Un par un, ils reçoivent les félicitations des personnalités et de notables qui se font un plaisir de leur remettre leurs présents. Finis les cadeaux symboliques consistant en quelques stylos et livres que personne ne lit.

Les jeunes générations sont gâtées. Elles reçoivent, en guise de récompense, des micros ordinateurs, des tablettes ou autres smartphones. Pour changer un peu cette forme de fête, les agglomérations ne cessent d’innover. En plus des incontournables cadeaux, des excursions à la plage ou tout autre endroit devant permettre aux lauréats de se détendre sont organisées aux frais de la communauté dont certains membres bienfaiteurs mettent la main à la poche pour la prise en charge des frais de bus, du déjeuner ou autres friandises.

À une semaine de la rentrée, les retardataires se hâtent de féliciter les leurs, avant le retour chez eux, de ceux qui habitent loin de la région. Tous les enfants du village, quels que soit leurs lieux de résidence, sont en effet récompensés au même titre que les locaux. Cette nouvelle coutume qui devrait se perpétuer est un autre moyen d’encourager des élèves à fournir plus d’efforts sachant qu’au bout, il seront récompensés et honorés devant leur famille, leurs proches et tous les villageois.

A. O. T.