Accueil Tizi Ouzou L’ex-marché des fruits et légumes à l’abandon

Draâ Ben Khedda

L’ex-marché des fruits et légumes à l’abandon

127

L’ex-marché des fruits et légumes de la Place 8 mai 1945 est en dégradation avancée. Le bâtiment a été construit en… 1983 et ses attributaires d’alors n’ont jamais bénéficié des stands qui leur ont été affectés. En cause, la liste des bénéficiaires a fait l’objet de maintes révisions. Une période de statu quo qui avait été mise à profit par d’autres marchands lesquels s’étaient approprié les étals inoccupés. Aujourd’hui, ce bâtiment, situé en plein cœur du chef-lieu de commune, n’abrite aucune activité commerciale et offre une sinistre image.

Il a subi de nombreuses tentatives d’incendie, tandis que ses portes et fenêtres sont soit dégradées soit arrachées. Présentement, il sert de lieu de débauche et de refuge aux chiens, au grand dam des riverains. Une décision de démolition de ce bâtiment a été, pourtant, prise dès les premiers mois de l’installation du nouvel exécutif. Mais…

Incivisme et inconscience

La nouvelle direction désignée à la tête de l’APC, après le limogeage du maire par le wali, semble, accorder sa priorité à la problématique de la pollution qui a enlaidi et infesté les ruelles de la ville. Il faut dire que l’état de l’environnement dans la ville de Draâ Ben Khedda laisse à désirer. Dernièrement, les travailleurs de la voirie ont nettoyé les rebords des trottoirs, rendus méconnaissables par l’incivisme. Il faut souligner que les lieux défigurés par l’insalubrité ne manquent pas. C’est le cas, entre autres, du stade scolaire, situé entre le CEM Haddad et le lycée Krim Belkacem, qui est dans un piteux état.

Des débris en verre, des canettes de bière vides et autres déchets le jalonnent sur une très grande surface, en sus des mauvaises herbes. Aussi, le long du mur du centre commercial «renoue» avec les déchets, avec l’APC qui peine à solutionner efficacement ce problème environnemental face à l’incivisme galopant des citoyens.

M A Tadjer