Accueil Tizi Ouzou L’instabilité des spécialistes pose problème

EPSP de Larbaâ Nath Irathen

L’instabilité des spécialistes pose problème

56

Bien que l’EPSP de Larbaâ Nath Irathen offre une large couverture en consultations spécialisées, telles que la chirurgie infantile (CCI), la chirurgie générale, la traumatologie, l’ORL, la pédiatrie… un problème se pose avec acuité.

Il s’agit de l’instabilité de ces spécialistes au niveau de l’EPSP en question mais aussi des autres EPSP limitrophes, sans que personne ne puisse expliquer ce dilemme vécu au quotidien par les patients. «Suite à une note ministérielle concernant l’externalisation des consultations spécialisées qui doivent se faire désormais au niveau de l’EPSP au lieu de l’EPH, l’établissement hospitalier, principalement en application à cette note, offre des consultations spécialisées», dira le directeur de service de santé (DSS), en l’occurrence le docteur Rahem.

Et d’ajouter : «Tous les moyens nécessaires sont mis à la disposition des médecins spécialistes et ces consultations se font hebdomadairement. Et parmi les consultations spécialisées, nous avons essentiellement des consultations en pneumologie, médecine interne, maladies infectieuses, ORL, anesthésistes réanimation, traumatologie, chirurgie…

De son côté, la population salue à plus d’un titre cette initiative, néanmoins elle soulève une problématique de l’instabilité de ces médecins. Un patient croisé au niveau de l’EPSP de Larbaâ Nath Irathen dira : «Avant j’étais suivi par un endocrinologue-diabétologue et au quotidien il me prescrivait les doses nécessaires ainsi que mon régime, selon mon bilan de santé.

Je me portais à merveille, mais depuis quelques temps et à ma grande surprise, ce dernier s’est déplacé sans que je sache où. Du coup, je suis obligé de chercher un autre médecin. Nous interpelons les responsables pour remédier à cet épineux problème dans les plus brefs délais”. Bien entendu, d’autres spécialités manquent, elles aussi, à l’appel, telles que la gynécologie ou la cardiologie pour ne citer que celles-ci.

Youcef Ziad.