Accueil Tizi Ouzou On n’a pas oublié le mécène

Aghribs - Commémoration de l’assassinat de Hand Slimana

On n’a pas oublié le mécène

184

La population de la commune des Aghribs a commémoré jeudi dernier la neuvième année de l’assassinat de l’entrepreneur et grand mécène de la région, Hand Slimana. Nombreux sont ceux qui ont tenu à rendre hommage à un homme connu et apprécié pour ses qualités humaines. La première étape de cette journée était le dépôt d’une gerbe de fleurs sur les lieux de l’odieux assassinat ou une stèle commémorative portant l’effigie de défunt a été érigée. Sur la plaque on peut lire « Sur ce lieu, le 14 novembre 2010, fut assassiné feu Hand Slimana dit « Didouche « . Né le 29/01/1967 à Ait Ouchen.

Ravi à la fleur de l’âge à 49 ans. Il a été abattu par une horde de criminels sauvages, incultes et qui ignorent la grandeur, le talent et la réputation de cet homme généreux, honnête, humble et qui assume pleinement sa vie et son métier. Comme les héros ne meurent jamais, pensons pieusement à sa mémoire et implorons le Dieu tout puissant à accueillir son âme en Son vaste paradis ». Une épitaphe qui résume assez bien la vie et l’œuvre de cet homme qui a marqué la région et ceux qui l’ont connu pour ses qualités humaines aussi bien dans le monde du travail que dans la vie de tous les jours.

La deuxième étape fut le dépôt d’une gerbe de fleurs sur la tombe du défunt suivi de prises de parole sur la vie, le parcours et les qualités de cet homme très généreux qui a toujours préféré vivre parmi les siens malgré les dures conditions sécuritaires. L’un des témoignages les plus poignants fut celui d’un membre de l’association des parents d’élèves du nouveau lycée des Aghribs qui rappellera que ce fut Hend Slimana qui «n’a pas hésité un instant à donner un chèque signé à blanc pour la fourniture de cet établissement en matériel et ustensiles de cuisine». À la fin de cette commémoration, la famille a invité les présents à une waâda.

M. I. B.