Accueil Tizi Ouzou Opération électrification en cours

M'Kira

Opération électrification en cours

63

De nombreux foyers ne sont pas raccordés au réseau électrique dans cette commune rurale. Pratiquement, toutes les habitations réalisées dans le cadre de l’habitat rural en dehors des villages attendent que les projets inscrits à leur faveur soient dégelés.

Trois opérations ne sont pas encore lancées. «Ce sont des projets accordés. Mais, avec la restriction budgétaire, ceux-ci ont été bloqués. Actuellement, nous avons une seule opération en cours, celle qui concerne le village Imalahène. Ce sont trente foyers qui seront concernés par cette électrification.

Et je peux vous dire que d’autres habitations qui seront construites sur cet itinéraire pourront à l’avenir en bénéficier», répondra en premier lieu, Rabah Medjahed, en sa qualité de maire. Celui-ci interpellera les responsables concernés à prendre en charge les opérations restantes car les habitants de ces villages ne cessent de réclamer cette commodité indispensable. «Ils recourent à des branchements illicites chez leurs voisins.

C’est un danger quand on voit tous ces câbles qui traversent l’espace aérien. Et puis, ce n’est pas normal qu’un citoyen paie à chaque fois le double de la facture voire parfois le triple lorsqu’il recourt à ce moyen», expliquera-t-il. Dans le même sillage, il s’est réjoui de voir le problème du raccordement en gaz naturel du quartier dit « Les Beldjillali », enfin résolu.

«Dans notre commune, de nombreuses opérations sont en cours ou pas encore lancées. Les entreprises avancent à pas de tortue. Pour le problème des Beldjillali privés de gaz naturel, nous avons pu résoudre cette situation car nous avons trouvé une solution à partir d’Ath Rahmoune.

Au départ, les propriétaires terriens ont refusé que la conduite traverse leurs champs. Mais, avec l’alimentation d’Ath Rahmoune à partir d’Imlikchène, nous avons alors profité de cette opportunité pour raccorder ce petit hameau au réseau», dira encore le maire.

«C’est un plaisir d’avoir le gaz naturel chez soi. Nous nous débarrasserons définitivement des bonbonnes de gaz», dira tout content un habitant de ce village non loin de Taka où la ministre de la Poste, des Technologies de l’Information et de la Communication avait ordonné, dernièrement, la remise en service du bureau postal du village rénové de fond en comble. En tout cas, le problème de la pénétration du gaz naturel n’a pas encore atteint le taux moyen de la wilaya, quand on sait que pas moins de 50% des foyers attendent toujours leur raccordement.

Amar Ouramdane.