Accueil Tizi Ouzou Plusieurs villages concernés

SOUK EL TENINE - Extension des réseaux électriques

Plusieurs villages concernés

136

Plusieurs villages de la commune de Souk El Tenine viennent de bénéficier de l’extension de leur réseau électrique. La région a bénéficié de cinq opérations, entre celles déjà achevées, celles en voie de réalisation et celles qui seront lancées incessamment, accordées par la Sonelgaz et la Direction des mines et de l’énergie (DMI), selon le P/APC de Souk El Tenine. «C’est suite à un article paru dans votre quotidien, où j’ai interpellé les autorités en charge de ce domaine, et porté à la connaissance de l’ex-wali, M. Chater, que cela a été possible.

Ce dernier avait alors instruit les responsable concernés pour la prise en charge de ce problème, dont beaucoup de foyers souffraient depuis plus d’une vingtaine d’années», dira M. Khermous. Ainsi, le projet est complètement achevé au niveau du village Iguer Hemmadh de Sidi Ali Moussa, alors que l’autre visant le village Thamagourth est en voie de finition. D’autre part, le démarrage des travaux a été constaté à Agouni Boufal, dont les habitations du versant faisant face à la commune voisine de Béni Zmenzer souffrent de l’absence de réseau électrique depuis des années.

A ces derniers s’ajouteront les villages Thankoults Bouvroun et Ighil Boulkadi. A signaler que l’entame du projet d’extension du réseau électrique dans ces villages est programmé pour les prochains jours, toujours d’après le P/APC. Par ailleurs, en ce qui concerne la commune de Maâtkas, beaucoup de ses villages, à l’instar de Bouarfa et Anegah, pâtissent du même problème. Il s’agit pour la plupart de nouvelles maisons construites à l’écart des villages et réalisées dans le cadre de l’habitat rural.

«Toutes nos démarches auprès de la commune, de Sonelgaz et de la DMI sont restées lettre morte», dira un membre du Comité de village d’Anegah, qui précisera que les habitants de ces villages utilisent des groupes électrogènes ou procèdent à des branchements illicites pour pouvoir s’éclairer. Le même constat est établi dans la commune de Tirmitine, où plus d’une centaine de foyers souffrent du même problème, notamment dans les villages Amegdoul, Izaroudhen, Harouka et Aït Arif.

Rabah A.