Accueil Tizi Ouzou Revoilà les amas d’ordures

Draâ Ben Khedda

Revoilà les amas d’ordures

115

La solution apportée au problème des décharges qui défigurent la la ville de Draâ Ben Khedda n’a pas tardé à monter ses limites.

Après un ramassage massif des amas qui se sont entassés suite à l’intervention du wali, les odeurs nauséabondes ont vite fait de réapparaître dans beaucoup de quartiers. Hier samedi, les citoyens se sont levés en voyant un spectacle désolant.

Des amas de poubelles ont été jetés sur la chaussée afin de contraindre les services concernés à venir les ramasser. Il n’y a pas longtemps, les quartiers et les rues de la ville étaient envahis par les décharges sauvages et les rejets ménagers qui s’entassaient dans chaque recoin. Des odeurs nauséabondes se dégagent de toutes parts. Les citoyens, impuissants, craignent pour leurs santé et l’apparition des maladies surtout en cette saison estivale. En cause, une grève illimitée des travailleurs de la voirie de la commune.

Ceux-ci réclament le paiement de leurs salaires et d’autres droits socioprofessionnels. La situation a duré plus de trois mois. Aussi, et face à ce blocage, il a fallu l’intervention du wali de Tizi-Ouzou, Mohamed Djemaï. Il a d’abord limogé le maire accusé de laisser-aller par les citoyens de la ville. Celui-ci sera remplacé par une administratrice. Quelques heures plus tard, les déchets furent enlevés et les amas de d’ordures ont disparu de la vue. Les lieux ont été désinfectés à la chaux les décharges ont été interdites. Une nette amélioration a été constatée avec le retour des agents collecteurs. Mais deux semaines plus tard, des amas de poubelles réapparaissent dans tous les quartiers. Hier donc, par colère et dépit, certains citoyens ont décidé d’agir durant la nuit.

Au petit matin, des amas d’ordures jonchaient les chaussées des ruelles du quartier «Les 400». L’action est destinée à exprimer la colère mais surtout à alerter les autorités sur le retour de la situation qui prévalait avant l’intervention du wali. À noter enfin que toute la wilaya de Tizi-Ouzou souffre des décharges sauvages et le manque de décharges contrôlées. Les services concernés ont recensé quelque 286 décharges sauvages à travers la wilaya. À ce problème vient s’ajouter celui des CET bloqués à cause des oppositions des riverains ainsi que le retard dans l’acquisition de l’incinérateur inscrit au profit de la wilaya il y a de cela plusieurs années.
Akli N.