Accueil Tizi Ouzou Revoilà les poux !

LARBAÂ NATH IRATHEN - Signalés dans les crèches

Revoilà les poux !

150

Les poux, longtemps disparus des milieux humains, refont leur apparition, ces dernières semaines, notamment à Larbaâ Nath Irathen. C’est au niveau des crèches que cette épizootie est signalée. Pourtant, parler de nos jours des poux est encore tabou dans notre société, sachant que chaque année à la même période (printemps), de nombreuses familles souffrent de ces parasites sans pour autant demander conseil ou l’avis du médecin ni même celui d’un pharmacien pour y faire face.

Livrées à elles-mêmes et ne sachant pas quoi faire, à cause de la gêne occasionnée, elles préfèrent garder le silence que de se voir elles et leurs enfants pointés du doigt ou mis à l’écart par les autres. Des jours durant, elles vivent le calvaire, sachant que ces bestioles prolifèrent durant le printemps. Tous les produits sont alors testés pour venir à bout des poux, en vain. Pourtant de nombreux produits existent au niveau des pharmacies et sont très efficaces pour éliminer ces parasites. Mais pour une raison ou une autre, on préfère garder le silence.

En plus de cela, le manque d’informations et de connaissances de ce fléau ne fait qu’aggraver la situation. Pourtant des sites sur le net existent et expliquent correctement comment venir à bout de ces bestioles. Pour savoir un peu plus sur ce sujet et avoir la confirmation de l’existence de ce parasite, nous avons approché un pharmacien exerçant au niveau du chef-lieu, qui nous dira : «Effectivement, cela fait plusieurs jours que les poux ont refait leur apparition au niveau de notre localité.

De nombreux pères de famille, très inquiets à cause du manque d’informations sur ce sujet, nous demandent conseil. Bien entendu, la première chose à faire est de les rassurer et leur expliquer que ces bestioles ne sont pas dangereuses et que des traitements existent pour venir à bout.» Et le pharmacien de poursuivre : «Pour les rassurer, je prends l’exemple de ma fille qu’est dans une crèche infestée, elle aussi, par les poux, mais cela n’est pas une fatalité. Heureusement que la plupart des parents ressortent rassurés et suivent les conseils que nous leurs donnons.

La persistance de ces parasitent est due au fait que les parents cachent la contamination de leurs enfants, croyant bien faire, et ne se débrasent pas de ces poux, qui se propagent d’une tête à une autre. Les poux de tête sont des insectes grisâtres de la grosseur d’une graine de sésame. Ils se nourrissant de sang. Associés à tort à un manque d’hygiène, les poux aiment autant les cheveux propres que sales et peuvent s’en prendre à n’importe qui ! Une femelle peut pondre de cinq à dix lentes (œufs) par jour, en moyenne. Les œufs vivants sont blanc grisâtre et luisants. Ils se tiennent près de la racine du cheveu et sont très difficiles à enlever. Les œufs morts sont beaucoup plus blancs et se retrouvent loin du cuir chevelu.»

Youcef Ziad