Accueil Tizi Ouzou Riche programme à Tizi-Gheniff

Printemps berbère et Printemps noir

Riche programme à Tizi-Gheniff

74

S’il est vrai que cette année avec tout ce qui se passe dans le pays, les activités célébrant le 39e anniversaire du Printemps amazigh ont été quelque peu réduites, les établissements de jeunesse n’ont pas raté cette occasion. «Comme chaque année, nous célébrons cet événement historique et symbolique. C’est pourquoi nous avons concocté un programme d’activités destinées notamment à promouvoir nos traditions ancestrales», nous dira M. Mohamed Tellache en sa qualité de directeur de la salle polyvalente.

En effet, durant toute la journée de samedi, cette structure n’a pas désempli. «Ce sont des activités courantes», expliquera-t-il. Il s’agit d’expositions de robes kabyles, de crochet ( couvre-lit, draps et napperons), décorations kabyles, gâteaux traditionnels et modernes, plats modernes et traditionnels alors que dans la cour du centre sportif de proximité est organisé un tournoi de pétanque qui a drainé une grande foule. Durant toute la journée, il y a eu de nombreux visiteurs allant de stand en stand pour découvrir ces beaux mets et ces beaux atours. «C’est un plaisir quand on voit encore nos jeunes filles s’intéresser aux métiers et aux plats traditionnels.

Certes, on constate une nouveauté dans leur préparation mais ils ont tous la texture des anciens», remarquera une visiteuse d’un âge avancé. Pendant ce temps, les jurys se sont retirés pour choisir les meilleurs plats, gâteaux, robes et décorations anciennes kabyles. Au terme de cette sélection, des prix ont été remis aux meilleures créations. Les vainqueurs du tournoi de pétanque n’ont pas été en reste. Des médailles, des coupes et des attestations ont été décernées aux vainqueurs. «C’est une initiative louable quand on sait que la pétanque ne se distingue pas comme les autres disciplines.

C’est encourageant», nous déclarera l’un des vainqueurs. Il est aussi à rappeler que lors de la journée du savoir qui a coïncidé avec le seize avril, il y a eu, en plus du concours du meilleur dessin, des séances de lecture pour enfants et l’apprentissage de l’alphabet aux adultes. «Notre salle ouvre ses portes tous les jours de la semaine. Depuis son inauguration, elle ne désemplit pas d’autant plus qu’elle est sise dans l’enceinte du complexe sportif de proximité», conclura M. Tellache.

Amar Ouramdane