Accueil Tizi Ouzou Une fillette percutée par une voiture

AÏN ZAOUIA - Danger devant les écoles

Une fillette percutée par une voiture

271

Dans l’après-midi de mercredi dernier, à la sortie des classes, une petite fillette du préscolaire de l’école primaire Frères Mamou, sise sur la RN 30 vers Boghni, a été percutée par un véhicule de passage sur ce tronçon dangereux. Selon des sources concordantes, la fillette légèrement blessée a été évacuée à l’hôpital Krim Belkacem de Draâ El-Mizan, où elle a subi des soins aux services des urgences. Ses jours ne sont pas en danger, croit-on savoir.

Les services de sécurité, pour leur part, ont ouvert une enquête pour déterminer les causes exactes de cet accident. Il est à signaler que depuis que le barrage fixe des services de sécurité a été enlevé, certains automobilistes ne respectent plus la vitesse minimale exigée devant les établissements scolaires, d’autant plus qu’à ce niveau sont implantés une école primaire et un collège. Par ailleurs, il convient de noter que jeudi matin, les parents d’élèves ayant accompagné leurs enfants ont manifesté leur colère.

«Ce n’est pas normal que ces deux établissements ne soient pas indiqués par des plaques limitant la vitesse. A cet effet, nous exigeons que des ralentisseurs soient installés sur ce tronçon afin d’éviter d’autres accidents», peste un parent d’élève qui demande aux autres parents de prévoir une action dans le cas où leurs doléances n’auraient pas d’échos, auprès des autorités locales. «En principe, une réunion devait se tenir entre les responsables concernés (police, DTP, chefs d’établissement) et l’APC afin de prendre des décisions concernant la sécurité de nos enfants sur cette route», dira l’adjoint du maire. «Mais celle-ci n’a pas eu lieu pour des raisons que j’ignore», poursuit-il.

Il est donc attendu que tout soit mis en place pour sécuriser les lieux pour les enfants du préscolaire jusqu’à la 5e année primaire. Il en est de même pour les élèves du collège. Bien que le trottoir longeant ces deux établissements ait été revêtu en béton bitumineux, la prudence et la vigilance sont de mise.

Amar Ouramdane