Accueil Tizi Ouzou Une fin d’année dans la joie

AÏT OUMALOU - École des inadaptés mentaux

Une fin d’année dans la joie

81

C’est dans une ambiance bon enfant que l’école des inadaptés mentaux d’Aït Oumalou a clôturé la fin de l’année scolaire 2018-2019 dans l’enceinte de l’établissement, en présence des autorités locales ainsi que des bienfaiteurs et des bénévoles de l’école.

Toujours fidèle à ses principes, l’école a voulu marquer le 10e anniversaire de sa création à sa façon, en concoctant un joli programme.

Après l’accueil des invités, suivi par une allocution prononcée par le directeur de l’association «Oumalou», en l’occurrence Mohand Tahar Khouas, l’école a été baptisée du nom de Belkacem Rekab, un hussard de l’association, lâchement assassiné par les terroristes, le 18 mars 2015. Une minute de silence a suivi.

Les invités avaient droit à une visite guidée dans les différents ateliers mais ont vu les divers travaux (décorations florales, sculpture, notamment d’une fontaine réalisée par les artistes de l’école, gâteaux et plats traditionnels) réalisés par les enfants de l’école.

Dans ce sens, le président de l’association dira : «Effectivement, voir toutes les belles choses accomplies au niveau de cette école est de loin imaginable, elle qui a été créée il y a seulement une dizaine d’années. Certes nous manquons de moyens humains et matériels mais grâce à la détermination et à la volonté de ces membres fondateurs et de ses philanthropes beaucoup de choses sont accomplies. Aujourd’hui, nous prenons en charge plus de 80 enfants souffrant de différents retards, ce qui n’est pas rien. Notre personnel a suivie de nombreuses formations dans le domaine, selon les besoins de l’école. Dès la semaine prochaine, nous envisageons de réaliser des travaux d’extension, au niveau de l’école afin d’accueillir d’autres enfants. A défaut d’espace, plus d’une vingtaine d’enfants attendent d’être pris en charge. Après les travaux, nous pourrons accueillir plus d’enfants dans différents ateliers. Bien entendu, ces travaux seront effectués grâce aux dons des bienfaiteurs, des APC, des chefs d’entreprise, du secteur de la santé et, notamment du grand monument de la chanson kabyle, Lounis Aït Menguellet, que nous ne remercierons jamais assez. De nombreux ateliers seront opérationnels dès la prochaine rentrée scolaire (2019- 2020), ainsi qu’un bassin thermal qui est d’un grand besoin pour le centre», conclura ce dernier.

De son côté, la directrice du centre, Mme Belaïd K., dira : «Effectivement, le centre accueille les enfants de la wilaya de TiziOuzou. La prise en charge psychopédagogique est organisée en ateliers, selon les besoins. Le 1er atelier est celui de la psychomotricité, qui est très important. Il est basé sur le jeu afin de faciliter la motricité des enfants. Le 2e atelier est celui de la musico-élasticité, animée par le maestro Kerrouche Salem. Son rôle est la relaxation des enfants. Le 3e atelier est celui de stimulation de l’éveil ainsi que celui de la lecture et l’écriture pour les retards légers. D’autres ateliers existent aussi mais nous ne pouvons pas tous les citer.» Et d’ajouter : «Je lance un appel aux parents afin de ramener leurs enfants à l’école, car une prise en charge précoce reste la meilleure pour l’enfant. Quand il est ramené tardivement, sa prise en charge est difficile mais pas impossible !» Plusieurs ateliers seront ouverts d’ici l’année prochaine pour prendre en charge plus d’enfants.
Youcef Ziad