Accueil Tizi Ouzou Vaste campagne de nettoyage

Draâ Ben Khedda

Vaste campagne de nettoyage

88

Les décharges sauvages qui défiguraient le paysage de la ville de Draa Ben Khedda commencent à disparaître les unes après les autres. Quelques semaines après le départ de l’ancien maire démis de ses fonctions par le wali, une administratrice a été nommée à la tête de cette grande agglomération située à une dizaine de kilomètres à l’ouest du chef-lieu de la wilaya. Cette dernière a été chargée d’assainir la situation de la voirie au niveau des quartiers. Chose qui a commencé directement au lendemain de son installation.

Une vaste campagne de nettoyage et de désinfection a été lancée à travers toutes les cités et les rues. Les citoyens auront constaté une amélioration notable surtout avec la disparition des odeurs nauséabondes qui rendent la vie insupportable. Il est vrai que les décharges sauvages jonchaient toutes les rues et les quartiers. Sans ramassage et collecte, les bacs sont remplis et les citoyens n’avaient plus d’autre choix que de laisser leurs rejets ménagers par terre.

Des semaines sont passées et la situation de blocage a engendré un amoncellement des ordures jusqu’à défigurer le visage de cette belle ville. Mais hélas, le soulagement qui a suivi cette opération de grande envergure n’a pas duré longtemps car les ordures ménagères reviendront une semaine après. Les amas de déchets s’amoncellent encore et les décharges sauvages grandissent à proximité de plusieurs quartiers. Face à la situation, les services concernés au niveau de la mairie, après avoir ramassé les amas qui s’y trouvaient, ont procédé à l’interdiction de déposer les déchets au niveau de ces lieux.

L’opération d’interdiction sera vite relayée par un renforcement des quartiers par les bacs pour permettre aux habitants d’éviter de déposer leurs déchets dans ces décharges sauvages qui sont les points noirs de la ville. Aujourd’hui donc, tout indique que l’opération commence à donner ses fruits. Les points noirs ont été anéantis. Il n’y reste plus que les restes de la chaux qui a servi de désinfectant et les panneaux d’interdiction de déposer les ordures. Il faut reconnaître que les points noirs étaient la cible des commerçants et autres producteurs qui venaient souvent de loin déposer leurs rejets industriels et autres produits d’emballages.

Dans certains quartiers avoisinant ces décharges, les habitants se plaignaient des odeurs qui en émanaient après le dépôt par certains bouchers de restes des animaux comme les tripes et autres produits. Dans d’autres quartiers, les maisons sont souvent envahies de fumée qui s’y dégageait après l’incinération des décharges par des commerçants qui y tiennent là. Enfin, rappelons que la situation a été créée par une longue grève des travailleurs de la voirie qui n’ont pas reçu leurs salaires durant plusieurs mois. Le blocage au niveau de l’assemblée a été derrière le dysfonctionnement de plusieurs services au niveau de la mairie de Draa Ben Khedda.

Akli N.