Accueil A la une Une moyenne de deux suicides chaque mois

BÉJAÏA - Vingt-trois cas enregistrés en 2019

Une moyenne de deux suicides chaque mois

341

Pas moins de 23 personnes se sont suicidées dans la wilaya de Béjaïa durant l’année 2019. Le dernier cas de suicide enregistré par la Protection civile de Béjaïa date du 31 décembre, soit la veille du Nouvel an, au village Aït Marâi, dans la commune de Kherrata. Il s’agit d’une femme de 59 ans, qui s’est donné la mort par pendaison. Parmi ces 23 victimes, on a recensé 19 hommes, 3 femmes et un adolescent. Ces suicides ont été exécutés, en majorité, par pendaison.

Par ailleurs, selon un spécialiste travaillant aux urgences psychiatriques de l’hôpital Frantz Fanon de Béjaïa, interrogé par la radio locale, le suicide touche notamment «les personnes vulnérables ou malades, en proie à la dépression et à l’anxiété». En outre, des personnes vulnérables portent atteinte à leur vie, a expliqué la même source, lorsqu’elles vivent dans un isolement affectif et qu’elles ne trouvent pas le soutien attendu dans leur entourage, aussi bien social que familial.

Il y a aussi les problèmes familiaux ou professionnels, tels que le divorce, les conflits dans le couple, la perte d’emploi, lesquels peuvent constituer des facteurs aggravant le risque de passage à l’acte. Sur un autre volet, durant la première semaine du mois de janvier, la mer a rejeté deux corps sans vie, ceux d’un homme et d’une femme, au niveau de la plage Tazeboujt à l’ouest de la commune de Béjaïa. Les deux cadavres ont été transportés par la Protection civile à la morgue de l’hôpital Khellil Amrane. Une enquête a été aussitôt ouverte par les services de sécurité pour déterminer les circonstances et les causes exactes de ces drames.

B. S.