Accueil National Vers des actions plus radicales à partir de janvier

Le mouvement de protestation du CLA suivi à 60%

Vers des actions plus radicales à partir de janvier

1958

Le Conseil des lycées d’Algérie (CLA) a mis hier, sa menace d’une journée de protestation à exécution. En effet, ce mouvement de grève a été suivi comme prévu dans toutes les wilayas du pays et dans les trois paliers à savoir primaire, moyen et secondaire à des taux variables.
Le taux de participation de cette énième action de protestation a atteint 60% au niveau national. Les plus grands taux, selon le porte-parole du Cla, ont été observés essentiellement à Alger, Béjaïa et Oran qui sont respectivement de 80%, 70% et 60%. A cet effet, « le Cla félicite tous les enseignants qui ont adhéré à ce mouvement de protestation étant donné que le déroulement des élections des œuvres sociales n’ont pas détourné les travailleurs de l’éducation de leur vraies revendications, à savoir le statut particulier, le versement du rappel de leurs indemnités depuis janvier 2008 en une seule tranche et une retraite à 100% à 25 ans et sa uver l’éducation du naufrage », peut-on lire dans le communiqué du Cla.
Le Cla vient dans ce contexte, « tirer la sonnette d’alarme au ministère pour ouvrir un vrai débat sur l’éducation pour préserver l’avenir des générations avenirs et pour montrer une meilleure volonté aux doléances de la famille de l’éducation en commençant par tenir les promesses sur le statut particulier, à verser les rappels des enseignants encore vivant le plus tôt possible et en une seule tranche et à laisser partir les enseignants en retraite à 25 ans et à 100% ».
Aussi, cette organisation syndicale a dénoncé vigoureusement la nouvelle méthode employée par les directeurs de l’éducation, qui n’ont pas laissé les élèves sortir pour ne pas signaler le haut taux de suivi de la grève. « Mais nous leur donnons rendez-vous en janvier pour une plus grande grève », a brandi la menace cette organisation syndicale. En outre, le Cla « tient à dénoncer le retard qui sera observé dans le paiement du nouveau traitement de décembre vu le manque de liquidités dans le trésor d’où encore une décision sans calcul seulement contrecarrer la grève du Cla qui avait annoncé ceci ».
Sur un autre registre, et en ce qui concerne le volet des œuvres sociales, le Cla dira avoir observé « plusieurs irrégularités dans plusieurs centres ainsi que l’opacité dans lequel se fait ce scrutin ». « A titre d’exemple dans le lycée El Mokrani d’Alger on a fait passer le bulletin n°1 pour le bulletin n°2, dans d’autres CEM ,les directeurs ont obligé certains enseignants à voter pour le bulletin n°1 », a ajouté le communiqué.
Par ailleurs, le Cla a brandi la menace d’ »observer un mouvement plus large en janvier, avec des rassemblements dans toutes les wilayas du pays pour faire aboutir leurs revendications, si le ministère continue à se confiner dans sa politique de fuite en avant car ni les doubles retenues sur salaire injustifiées, ni les menaces ni les manigances ni les sanctions n’arrêteront notre syndicat », selon la même source.

L.O.Challal